Recevez nos idées recettes et conseils

Philippe Blondiaux, chef pâtissier; Auberge de l'Onde

Par Chef Damien - le 10 janvier 2008

Annonces Google

 
L'interview :
 
Pourquoi est tu devenu pâtissier ?
J'ai commencé par la cuisine car ma mère est une excellente cuisinière et faisait beaucoup de pâtisseries à la maison : babas, fraisiers, moka je me suis forcément orienté vers la pâtisserie après mes diplômes de cuisinier.
 
Ton parcours professionnel en quelques lignes ?
C.A.P et B.E.P. de cuisine à Fourmies dans le nord, puis le C.A.P pâtissier et une mention pâtisserie de restaurant à Orchies.
Une expérience de cuisinier comme commis au Westminster au Touquet, puis je n'ai plus quitté la pâtisserie ! J'ai fait mes armes dans divers Relais & Châteaux étoilés: au Castel Clara à Belle-Ile-En-Mer, au château de puy Robert en Dordogne, à la Bergerie au Luxembourg (2** étoiles Michelin), au Château de Fère à Fère en Tardenois avec Eric Briffard M.O.F. 1993, à Courchevel et aux 2 alpes, puis plus récemment au Château de Courcelles avec mon ami Eric Samson.
Je suis arrivé en suisse il y a 6 ans pour travailler au Pont de Brent avec Monsieur Gérard Rabaey 3*** étoiles Michelin et 19/20 au Gaulmillau, puis dans le palace Le mirador kempinsky avec Thierry Bonfante (ex chef de chez Troisgros) et 1* étoile Michelin.
Je suis depuis 2 ans maintenant a l'Auberge de l'onde à St Saphorin toujours en suisse aux cotés du Chef Gérard Cavuscens (qui a passé 13 années comme second aux cotés du grand Freddy Girardet) ou nous avons obtenus 1* étoile Michelin un an après l'ouverture.
Le tout entrecoupé de nombreux stages a Yssingeaux et chez Lenôtre (avec Pierre Hermé, Christophe Felder, Stéphane Glacier etc....).
 
Encore quelques questions

Encore quelques questions

Parles nous du lieu où tu travailles ?L'auberge de l'onde est une Auberge qui se situes dans le village Médiéval de St Saphorin, dans les vignes du lavaux,...

Les commentaires

J 'aurais voulu continuer la patisserie mais il y a plus de 50 ans ce n'etait que des hommes, encore maintenant je regrette mon métier car je travaillais avec mon papa qui lui était fier de moi ( j'ai eu une médaille d'or à 19 ans, c'était un concours à liège (belg) .mon plus grand bonheur serait d'etre avec un grand chef et pouvoir parler métier, mais aujourd'hui cela n'est plus qu'un rêve, j'ais maintenant 72 ans. Je fais toutes mes patisseries pains gâteaux et mes pralines qui sont toujours appréciée georgette une ancienne patissière....

Par georgeh8C le 2012-02-08

Les recettes associées

Dossiers associés

Vidéo suggérée

Loading the player ...

À voir aussi

recettes de pâtisserie, recettes de cuisine suisse

Annonces Google