Connexion

Butternut

La courge butternut fait partie de la famille des courges musquées (Sucrine du Berry, courge de Nice, etc.). Au Québec, on l’appelle la courge doubeurre. Dans ces dix dernières années, elle est venue étoffer l’offre des primeurs autour des courges pour notre plus grand bonheur. Elle ensoleille les mois gris et permet, dès le mois de septembre de faire facilement le deuil des légumes d’été.

Informations pratiques

Variétés

Elle fait partie des courges allongées. Elle a une forme de grosse poire et seule la partie bombée contient des graines.

Sa peau est beige et lisse, tandis que sa chair a une magnifique couleur orangée. La Butternut mesure de 30 à 40 cm et pèse entre 1 à 3 kg. 

Achat

On choisit une courge bien lourde, avec un pédoncule présent et bien attaché et une peau non abîmée. On la trouve très facilement en version bio.

Préparation

La courge Butternut est l’une des plus faciles à cuisiner grâce à sa peau lisse et facile à peler et au peu de graines qu’elle contient. 

 Pour la peler, avant de l’utiliser pour un gratin ou un velouté, vous pouvez sans problème utiliser un couteau économe car sa peau est fine. Sinon, coupez la butternut en tronçons, posez-les à plat sur une planche puis retirez la peau à l’aide d’un bon couteau, comme si vous peliez une orange à vif.

 Bonne nouvelle pour ceux et celles qui ne souhaitent pas passer par cette étape : il est tout à fait possible de la préparer sans la peler. Pour cela fendez-la en deux, retirez les graines de la partie bombée, badigeonnez la chair avec de l’huile d’olive, parsemez de fleur de sel et faites rôtir au four pendant une trentaine de minutes Mangez-la telle quelle ou récupérez la chair pour en faire une purée ou un velouté.

Utilisation

Sa chair est légèrement sucrée et on peut l’utiliser aussi bien en version salée qu’en version sucrée, en contrebalançant le coté doux par des épices ou des saveurs acidulées. 

 Coupée en dés, on en fait des veloutés ou des purées, après cuisson de la chair à la vapeur ou à l’eau.  On n’hésite pas à l’utiliser à la place de la pomme de terre dans les parmentiers par exemple.

Coupée en tranches, la butternut fait de jolis gratins. N’hésitez pas à en rajouter dans vos tajines ou dans vos currys. Vous pouvez aussi râper la butternut pour faire des gâteaux type carrot cake ou pour faire une garniture de tarte.

 La butternut se sert aussi en version farcie, à la façon d’une pomme de terre au four. Pour cela fendez-la en deux, retirez les graines de la partie bombée, badigeonnez la chair avec de l’huile d’olive, parsemez de fleur de sel et faites rôtir au four pendant une trentaine de minutes Récupérer délicatement la chair, mélangez-la avec du jambon, de la crème puis faites gratiner au four avec un peu de parmesan.

Conservation

La Butternut entière se conserve à température ambiante dans un endroit sec et frais pendant plusieurs semaines. Vérifiez juste qu’elle reste bien ferme. En revanche, une fois coupée, conservez-la au frais dans du film étirable pendant 3 à 4 jours.

 

Valeurs nutritionnelles pour 100g

Elle est très peu calorique (45 kcal pour 100g), contient des fibres très digestes et une bonne dose de vitamines A et B6 (une portion de 200 g est suffisante pour assurer la dose recommandée par jour de vitamine A).  

Calories Protéines Glucides Lipides
45.00 kcal ~ ~ ~

Accords de saveurs

Si on aime le côté sucré et doux de la butternut, on aime beaucoup contrebalancer cela avec du bacon, de la viande de porc, des fromages à pâte persillée ou des épices (coriandre, gingembre, noix de muscade, cumin, etc.).

On peut aussi l’associer avec du fromage de chèvre, son côté frais va faire fureur.

Pour le croquant, on pense aux noisettes et aux amandes.

On peut rester sur le côté doux de la butternut, en l’associant à des châtaignes, dans un velouté ou dans une cocotte. C’est magique. 

Articles