• Connexion
  • Inscription
Comment limiter sa consommation de sel ?

Le sel fait partie de notre alimentation quotidienne. Il est indispensable pour la santé mais il ne faut pas en abuser. Voici nos meilleurs conseils pour limiter votre consommation de sel. Cela ne veut pas dire que vous allez devoir le retirer complètement de votre alimentation. 

Adobe Stock/ Nos conseils pour limiter votre consommation de sel

L’apport idéal journalier se situe autour de 2,4g de sodium par jour, soit 6g de sel. Dans les faits, votre consommation de sodium est sûrement beaucoup plus élevée. En plus du sel de la salière, c’est surtout le sel “caché” qui participe à cette sur-consommation. Il faut donc faire attention à ne pas trop saler les plats puisque certains aliments sont déjà riches en sodium. Si vous ne le saviez pas, il y a même du sel dans les pains au chocolat. Pour limiter votre consommation de sel, voici nos meilleurs conseils.

Ne pas saler les plats sans les avoir goûtés

Une des règles les plus importantes afin de limiter sa consommation de sel est de goûter avant de saler. Les gens ont tendance à saler leur plat automatiquement avant même de savoir si l'assaisonnement leur convient. Il faut essayer de laisser tomber cette habitude. Au début, les plats risquent de vous sembler fades alors allez-y progressivement. Au fur et à mesure, cela deviendra normal. Il faut également moins saler à la cuisson, quitte à rajouter du sel si besoin une fois à table. Lorsque vous cuisez des pâtes ou du riz, ajoutez seulement 10g de sel pour 1L d'eau plutôt que de verser toute la salière.

Limiter sa consommation de charcuterie

S’il y a bien un aliment qui est salé, c’est la charcuterie. Même s’il est difficile de se passer de saucisson à l'apéritif, vous pouvez le remplacer par des crudités. Il vaut mieux opter pour des bâtonnets de carotte et de concombre, des tomates cerises ou encore des poivrons émincés. En plus d’être peu salés, ils sont aussi peu caloriques. Si vraiment vous êtes fans de charcuterie, limitez sa consommation et privilégiez des aliments allégés en sel.

 

Adobe Stock/ Goûter vos plats avant de les saler 

Acheter des fromages peu salés

Parmi tous les fromages qui existent, certains sont moins salés que d’autres. Essayez de privilégier ces derniers. Les fromages à pâte molle comme le morbier, le reblochon, le camembert sont en général très salés. Par exemple, un camembert au lait cru contient 580mg de sel pour 100g. Vous pouvez retrouver sa composition détaillée sur Ciqual. Des fromages comme l’emmental ou le comté ont des teneurs en sel beaucoup plus faibles. Certains fromagers proposent des produits faibles en sodium, pensez à guetter les étiquettes quand vous faites vos courses.

Éviter les plats préparés

En général, les plats préparés contiennent beaucoup de sel. Ce dernier rehausse le goût des préparations et permet une meilleure conservation. Le mieux est donc de bien regarder l'étiquette lorsque vous achetez des plats surgelés ou des légumes en conserve par exemple. Si vous n’avez pas le temps de faire à manger, optez pour des légumes surgelés ou non cuisinés. Beaucoup se cuisinent facilement (en salade par exemple). Vous pouvez aussi tester la méthode batch cooking qui consiste à préparer vos plats de la semaine à l’avance, en général le week-end.

Assaisonner vos plats différemment

Pour donner du goût à vos plats sans utiliser de sel, vous pouvez le remplacer par des herbes et des condiments. Vous pouvez agrémenter vos plats avec des plantes aromatiques comme du persil, de la ciboulette ou de l’estragon. Le poivre est souvent utilisé pour pallier le sel mais il ne faut pas oublier le curcuma, le curry et plein d’autres épices. En plus de limiter votre consommation de sel, cela donnera de nouvelles saveurs à vos plats. Pour plus d’inspiration, voici en détail les 10 ingrédients qu’il vous faut pour remplacer le sel

Vidéo suggérée

Dans le même univers