• Connexion
  • Inscription
“Cela faisait une ou deux semaines que j'en avais marre” : pourquoi Clotaire de Top Chef a vécu son élimination presque comme un soulagement ?

Clotaire a été éliminé mercredi du concours Top Chef. Il termine ainsi 5 ème dans le classement officiel (pour le moment). Le jeune homme s’est confié sur son élimination qui est pour lui un soulagement.

Voir la suite de cet article plus bas“Cela faisait une ou deux semaines que j'en avais marre” : pourquoi Clotaire de Top Chef a vécu son élimination presque comme un soulagement ?
Vidéo suggérée Quels sont les produits de saison en juin ? Video 1 sur 2

@M6

Ce mercredi 22 mai, les candidats de Top Chef ont dû d’abord s'affronter sur une épreuve qui mettait la cuisine vegan en lumière. Ils devaient ainsi réaliser un sandwich sans aucune protéines animales. C’est finalement Jorick qui s’est qualifié. Les autres candidats ont concouru en binôme lors d’un défi lancé par les frères Léo et César Troisgros. Valentin et Clotaire ont été battus par Marie et Pavel. Les deux amis doivent alors s’affronter pour l’épreuve de la dernière chance. C’est finalement Clotaire qui quitte le concours officiel. La jeune homme est revenu sur son élimination dans une interview accordée à Télé Loisirs. On vous en dit plus.

“Je l'ai pris à la légère”

Clotaire est sans aucun doute l’un des candidats les moins stressés du concours. Sa devise “doucement mais sûrement”. Pourtant, son aventure n’a pas toujours été aussi facile que cela : “J'ai eu l'impression que c'était un long chemin de croix. (Il rit.) C'était très laborieux, mais c'est un peu de ma faute aussi. Je n'arrive pas à travailler en étant stressé, ça me bloque. Pour être honnête, je l'ai pris à la légère en me disant que, si je perdais, c'était parce que je ne me donnais pas à fond”.

Loin de ne pas être motivé bien au contraire, le jeune homme explique simplement ne pas être compétiteur, préférant se laisser porter et voir ce que l’avenir lui réserve : “Les autres allaient s'entraîner dans leur resto, se prenaient la tête. Moi, je me contentais juste d'être à l'heure au tournage et je me disais :"On verra bien !" C'est une petite carapace que je me suis créée pour encaisser l'échec”.

Une philosophie qui a payé puisque le jeune homme est tout de même arrivé 5ème du concours. Sa créativité sans limite restera sans aucun doute l’un de ses traits de personnalité les plus marquants. Rappelons que le candidat avait réussi à faire manger des insectes aux membres du jury.

“Je suis assez soulagé, honnêtement”

Habitué aux dernières chances, Clotaire avait encore l’espoir de rester dans le concours : “Sur les épreuves qualificatives, je me suis toujours dit que, si ça ne passait pas, il restait toujours l'épreuve éliminatoire et qu'à ce moment-là, j'en ferai un peu plus”.

Mais cette épreuve avait un goût amer pour le cuisinier de 33 ans puisqu’il se retrouvait avec l’un de ses amis du programme : Valentin. C’est contre lui qu’il se bat pour tenter de sauver sa place dans le concours. Une situation pas très évidente pour lui : “C'était un gros dilemme de me retrouver face à Valentin parce qu'on est devenu très amis pendant le tournage. C'est la personne avec laquelle j'ai passé le plus de temps. J'avais envie que ce soit lui qui passe”.

En effet, le candidat confie à nos confrères avoir senti être arrivé à bout de ce qu’il pouvait donner : “Je suis assez soulagé, honnêtement. Parce que cela faisait une ou deux semaines que j'en avais marre. Je pensais à Marilys (sa compagne, ndlr) enceinte à Copenhague et ça ne m'amusait plus forcément de faire Top Chef. C'était plus important pour Valentin que pour moi d'aller loin. Il se donnait à fond depuis le début. Je me disais que ce serait injuste que ce soit moi qui passe”.

Finalement, le souhait de Clotaire a été réalisé puisque c’est Valentin qui se qualifie. Néanmoins, la compétition n’est pas encore finie pour Clotaire car il a réussi à se qualifier dans la brigade cachée, encore une fois de justesse : “Comme d'habitude ! (Il rit.) J'y suis allé en me disant "On verra bien", je ne savais pas trop ce que j'allais faire. Ça s'est construit au fur et à mesure de l'épreuve”.

Il y a donc encore une chance que le jeune homme s’en sorte et revienne dans le concours. Comme le dit le cuisinier “On verra bien”.

Dans le même univers