• Connexion
  • Inscription
"Voir ma famille ou avoir mes week-ends, ça n'existe plus" : que devient Danny Khezzar, un an après Top Chef ? Nous l’avons rencontré

Presque un an pile après son aventure Top Chef, la rédaction de 750g a décidé de prendre des nouvelles de l’un des candidats les plus marquants de ce programme, toutes saisons confondues, Danny Khezzar. Le jeune homme se confie sur son “changement de vie” suite à sa participation à l’émission. Voici son interview.

Voir la suite de cet article plus bas"Voir ma famille ou avoir mes week-ends, ça n'existe plus" : que devient Danny Khezzar, un an après Top Chef ? Nous l’avons rencontré
Vidéo suggérée Quels sont les produits de saison en juillet ? Video 1 sur 2

Abaca 

Une remontada jamais vue dans Top Chef, un rire inimitable et une positivité à toute épreuve : si Danny n’a pas gagné la saison 14 du concours de cuisine, il aura indéniablement marqué les esprits. “Je pense que j’ai eu un parcours atypique comme ma vie et je trouve que ça représente bien ce que j’ai vécu de partir en bas pour arriver en haut. C’est marrant car c’est un vrai parallèle avec ma vie. Je ne changerai rien,” nous confie le jeune homme lors d’une interview.

Éliminé dès la deuxième semaine, Danny a pu réintégrer le concours grâce à la brigade cachée, un concours parallèle dirigé cette saison là par Hélène Darroze. Si à priori, il y avait peu de chances que le candidat revienne en quarts de finale, il a réussi à battre les candidats un à un, du jamais vu dans le concours.

Toutes les semaines, le public attendait avec impatience de voir s’il réussirait à remporter une nouvelle fois le duel de la semaine. Finalement, à chaque nouveau défi, Danny a mis K.O. tous ses adversaires. Il est devenu alors l'outsider de la brigade cachée et est arrivé ainsi en finale face à Hugo Riboulet. S’il n’a pas gagné, il a marqué d’une pierre blanche le concours. Tout le monde se souvient de Danny Khezzar.

Justement un an après sa participation, que devient ce candidat si emblématique ? Entre cuisine et engouement médiatique, comment le jeune chef a t-il appréhendé cette nouvelle vie. Rencontre.

“Top Chef, ça m’a fait une sorte de déclic. J’ai mis beaucoup plus d'émotion dans l’assiette”

Danny Khezzar le reconnaît lui-même, rien ne le prédestinait à la cuisine et pourtant… “Moi qui pensais finir dans le rap, le destin m’a tiré vers la cuisine. Il (le destin, ndlr) veut que je sois cuisinier. Il y a une étoile au-dessus qui veut que je sois cuisinier et pas autre chose.”

C’est sans doute cette bonne étoile qui le conduit justement à Top Chef. L’émission qui le révélera au grand public et qui lui servira de véritable booster dans sa carrière de cuisinier : “Ç'a été un changement de vie clairement. Cela a toujours été beaucoup de travail, c’est juste que maintenant plus de gens le savent”.

Un vrai tournant dans l’ADN de sa cuisine. Désormais, il cuisine avant tout ce qu’il est : “Le concours m’a apporté une maturité dans mon métier. Avant Top Chef, j'étais quelqu’un de très technique et je n'avais pas ce côté émotion dans l’assiette. Après Top Chef, ça m’a fait une sorte de déclic. J’ai mis beaucoup plus d'émotion dans l’assiette. Je mets une part de moi et c’est ce qui change tout au niveau des plats. On se met beaucoup de pression pour l'après Top Chef, beaucoup de travail. J’ai essayé de faire évoluer ma cuisine au maximum”.

“L’après, c’était juste dingue”

À la sortie de Top Chef, le défi est de taille. Pour Danny, pas question de souffler. Au contraire, c’est maintenant que tout commence : “L’après c’était juste dingue. C’est hyper dur car c’était ultra-physique, encore plus physique qu’avant Top Chef. C’était juste dingue”. Danny goûte notamment à une médiatisation importante. Le cuisinier côtoie les médias et enchaîne ainsi les entretiens avec les journalistes. Chacun veut avoir le ressenti de ce finaliste au parcours si atypique. Un exercice pas facile pour le jeune homme : “C’était un petit peu dur parce que tous les jours j’avais des interviews et j'avais l’impression de répéter souvent les mêmes choses. Mais ça été intense”.

Mais la positivité de ce chef ne le quitte jamais. Si les caméras sont presque omniprésentes à sa sortie, il relativise, encore et toujours : “Voilà je suis quelqu’un qui a plein d'énergie, qui est hyper content de vivre. Ça ne me dérange pas de faire plein d'interviews, d’être médiatisé. Je touche du bois mais il n'y a eu que des choses positives. Il n'y a pas eu de négativité encore. Pour l’instant, je le vis bien”.

“Ça a été le début d’un long marathon”

Il y a un an, nous avons rencontré Danny Khezzar après sa sortie de Top Chef. Dans cet entretien paru le 26 avril 2023, à la question “Quels sont vos projets pour le futur?", le jeune homme nous répondait : “Pour la suite, je passe chef dans le restaurant dans lequel je travaille actuellement à Genève. C’est reprendre les rênes du restaurant, ça me plait énormément. Je suis vraiment content et fier à mon âge. Après pour les autres projets, peut-être l’ouverture de restaurants éphémères ou des collaborations avec des marques. Je reste assez ouvert mais là je suis concentré sur la reprise du restaurant à Genève”. Une mission plus que réussie pour le jeune homme.

II confie que pour lui, “tout s'est enchaîné”. En effet, de nombreux projets l'attendaient dès sa sortie : “Je devais reprendre les rênes du restaurant, le Bayview à Genève. J’avais la pression de garder l’étoile, le 18/20 au Gault et Millau. Je savais que tous les journalistes allaient venir manger. Ça a été le début d’un long marathon” nous explique Danny. “Je ne m'en rendais pas compte. C’est comme si tu sors un peu la tête de l’eau et que tu découvres tout ça. C’était juste super, ça s’est enchaîné tout de suite. Beaucoup, beaucoup, d'événements. Beaucoup de marques m’ont appelé. Il y a eu plein de choses”.

De Dior au PSG en passant par l'égérie de Mercedes, la vie de ce cuisinier prend une autre dimension. Si avant Top Chef, le jeune homme, qui était déjà un peu exposé, avait déjà décroché quelques partenariats avec différentes marques, tout s’est accéléré et amplifié après sa participation à l’émission : “J’ai eu beaucoup de chance sur ça. J’en profite à fond”.

“Je pensais que ça allait se calmer mais ça ne s’arrête pas, ça continue”

Un an après, l’engouement est toujours le même : “Ça été une année folle. C’était fou. Je pensais que ça allait se calmer mais ça ne s’arrête pas, ça continue. Quand on le fait, on est dans notre bulle et on ne se rend pas compte de tout ce qui va se passer après. C’est assez dingue”.

Malheureusement, ces nombreuses opportunités professionnelles demandent du temps et beaucoup d'investissement. Le revers de médaille. Danny est désormais très occupé. Pour lui, difficile de jongler entre vie personnelle et vie professionnelle. Aujourd’hui, le jeune homme nous fait comprendre qu’il a dû prioriser la cuisine : “c’est vrai que là avec ce rythme j’ai grapillé sur ma vie sociale. C'est-à-dire voir ma famille, avoir mes week-ends. Cela n’existe plus. Donc oui je travaille plus qu’avant. En fin de compte avant je prenais un peu de temps pour moi, pour me reposer et puis maintenant plus du tout. Ça fait très très très longtemps que je n'ai pas pris de jours off”.

Si le jeune homme relativise et espère que cette situation ne durera qu’un temps et qu'après “on pourra se reposer”, il reconnaît qu'à l'heure actuelle la situation est compliquée à vivre : “ce serait mentir que de vous dire l’inverse”.

“Je suis très reconnaissant auprès de ces gens qui me suivent”

Durant sa saison, le jeune homme affronte Léo pour un énième duel lors de la brigade cachée. Habitué à cet exercice, l’épreuve est presque une formalité pour Danny. En revanche, pour Léo c'est une première et ce défi est particulièrement compliqué. Envahi par le stress, le candidat est en difficulté. Sans réfléchir, Danny vient alors en aide à son concurrent essayant ainsi de le remotiver : "Lâche pas, papi," lui lance-t-il, "c'est la première fois que je viens aider un candidat, c'est vrai, ça peut me porter préjudice de malade” confiait à l'époque Danny à Télé Loisirs.

Un geste rare qui définit parfaitement le caractère du jeune homme. S’il est déterminé et travailleur, Danny veut avant tout rester lui-même : naturel et authentique.

Une authenticité que l’on retrouve d’ailleurs dans sa façon de gérer sa nouvelle vie post Top Chef.

Le jeune chef souhaite rester proche des personnes qui le suivent, c'est pour cette raison qu'il répond à tous les messages qu’il reçoit. “Je suis très reconnaissant auprès de ces gens qui me suivent.. Moi ça m’impressionne à chaque fois. Ils te remercient alors que t’as juste fait Top Chef, on a l’impression qu’on a changé leur vie et c’est fou”.

Pour remercier ces personnes si fidèles, Danny a décidé d’offrir des repas au restaurant où il travaille, le Bayview : “Il y en a qui rêvent de venir mais ils n'ont pas les moyens car c’est un petit peu cher. Donc une fois par semaine je fais gagner un repas pour deux à presque 1000 francs à chaque fois. J’essaye de remercier les gens comme je peux”.

Danny met également un point d’honneur à s’occuper de tout et tout seul. Pas d’agence, pas d'assistante, c’est lui qui gère tout y compris ses réseaux sociaux. Une exception dans le milieu : “C'est moi qui gère tout à 100%. Pas d’agence de com, ni rien du tout. C’est vrai que c’est rare, c’est pour ça que je le dis. Moi je m’en rendais pas compte mais j’ai compris que j’étais un ovni car quand je regarde tous les autres chefs en fin de compte ils ont tous des agents, des boites de com des réals, il y a des équipes de tournage qui viennent chez eux, etc…”.

Pour lui, pas besoin d’équipes de tournage. Les réseaux sociaux, il est présent mais il fait tout lui-même de la vidéo au montage. “Avec la musique je connaissais déjà un peu le rôle que pouvaient avoir les réseaux sociaux et leur importance pour communiquer ce qu’on faisait. Pour moi, ce n'est pas un travail supplémentaire. Au contraire, ça ne me prend pas beaucoup de temps, c’est 15 minutes de ma journée”.

Danny se fait tout de même aider par son équipe pour filmer mais c’est tout. Le secret pour lui ? Rester lui-même et ça marche : “Moi je prends juste mon téléphone, je filme une vidéo seul ou sinon ce sont mes commis qui prennent le téléphone et filment. On prend pas beaucoup de temps pour ça et c’est ce qui plaît aux gens et qui fait des millions de vues grâce juste à un téléphone. On montre un peu ce qu’on fait et les gens sont contents car ils sont dans la cuisine avec nous et c’est super. J’ai pas le rôle d’un influenceur qui travaille avec son téléphone toute la journée et qui doit faire des placements produits toute la journée. Nous on montre juste un peu ce qu’on fait. C’est cool pour tout le monde”.

“Il y a plein de choses en cours”

Forcément, Danny a encore mille et un projets qui l'attendent et son agenda ne risque pas de désemplir dans le futur : “L'objectif c’est de continuer les restaurants et d’aller chercher un peu plus loin dans les étoiles”. Côté télévision, le jeune homme apprécie les caméras et compte bien continuer dans le milieu : “On me propose plein de choses, il faut faire les bons choix, mais je vais en refaire et sûrement très bientôt. Il y a plein de choses en cours qui ont été déjà tournées, ça m’a beaucoup plu”.

Enfin à la question : “Comptes-tu ouvrir ton propre restaurant ?”, le jeune homme a misé sur la carte du mystère : “J’ai la chance d’ouvrir un autre restaurant à Genève qui est en train de se construire et qui ouvrira….on sait pas, d’ici peu”.

Le suspense est donc de rigueur. Patience, patience… Sheesh (comme dirait Danny) !

Dans le même univers