• Connexion
  • Inscription
Votre planche à découper peut se transformer en un désastre hygiénique

Même avant le Covid et les inquiétudes qu’il a engendrées, nous sommes depuis longtemps conscients de la nécessité de l'hygiène en cuisine. C’est d’autant plus vrai dès que l’on manipule de la viande ou de la volaille crues au moment de leur découpe. On vous dit tout.

Stock-Adobe 

Même si à la maison les risques d’intoxications alimentaires sont plus faibles que dans la restauration collective et que nos organismes ont développé des résistances naturelles aux bactéries, il y a tout de même des précautions à prendre dans notre cuisine du quotidien pour se régaler, sans se rendre malade. 

La planche à découper est souvent le maillon faible en terme d’hygiène

Dans la cuisine, il y a des nids à bactéries comme les éponges par exemple, les torchons, le couvercle de notre poubelle, voire les plans de travail ou la poignée de notre réfrigérateur. Mais ce n’est pas tout. Les planches à découper peuvent s’avérer problématiques quant à l’hygiène de la cuisine.

 

Elles sont le maillon faible pour 2 raisons.

Première raison : la qualité du matériau

Le matériau de la planche n’est pas de bonne qualité et au fil du temps, il se rempli de rayures et/ou de fentes plus ou moins profondes. Malgré un nettoyage soigneux, votre planche devient un nid à bactéries.

 

Comment éviter ce problème ?

 

On choisit une planche de bonne qualité et inusable, comme une planche en polyéthylène, la matière préférée des professionnels de la cuisine car ce matériau est imputrescible (cela veut dire qu’il ne peut pas pourrir), résistant et complètement impénétrable. Vous pouvez couper dessus des milliers de fois, sans laisser de marques, ni abîmer la surface. C’est aussi la garantie de ne pas abîmer vos couteaux.



Et les planches en bois ?

 

Elles ont été décriées à un moment donné pour les découpes de viandes ou de volailles crues mais il faut pondérer. En effet, certains bois, comme le bambou, en plus d’être un matériau durable, est très résistant. Vous allez pouvoir couper dessus, sans abîmer sa surface, ni vos couteaux. Le bambou a la particularité de ne pas absorber les liquides, pas de risque que votre planche ne se déforme. Même si vous coupez de la viande crue dessus, un bon nettoyage à l’éponge et au liquide vaisselle va rendre votre planche exempte de bactéries. 

 

Comment éviter tout problème ?

 

Nous vous conseillons néanmoins de garder une planche en bois uniquement pour découper la viande et la volaille crues pour éviter tout problème.



Notre sélection des meilleures planches à découper.

Seconde raison : vous ne respectez pas les règles simples d’hygiène

C’est à dire que vous allez couper des légumes terreux sur une planche avant d'enchaîner sur d’autres légumes ou bien couper de la volaille crue avant de couper des légumes, sans laver la planche entre-temps.

 

Comment éviter tout problème ?

 

Votre planche doit uniquement servir à couper des choses propres et dans un ordre bien précis. Pour cette raison, vous devez n’y couper que des légumes, des herbes, des salades et des fruits préalablement lavés. Vous allez pouvoir alors enchaîner sur plusieurs découpes, sans avoir besoin de laver votre planche entre chaque légume. Gardez quand même en tête le fait de commencer par couper les légumes et les fruits qui ne rendent pas de jus, d'enchaîner avec ceux qui sont plus salissants. 

 

Ne coupez jamais de fruits ou de légumes sur une planche sur laquelle vous avez coupé de la viande ou de la volaille crue. Si le risque de contamination disparaît avec la cuisson, ce qui a touché par exemple du poulet cru, à savoir une planche, un couteau ou vos mains peuvent contaminer les autres aliments.

 

Hygiène : ces 8 erreurs que l’on fait tous en cuisine et pourquoi c’est risqué pour notre santé

Vidéo suggérée

Vous regardez : Quels sont les produits de saison en février ? Video 1 sur 2

Dans le même univers