Se connecter

Comme au resto, 10 astuces de chefs pour ne pas gâcher

Dans les restaurants, tout comme à la maison, le gâchis alimentaire est un problème. Mal géré, il peut mettre en péril un restaurant.

 

Des entreprises, comme Unilever Solutions ont d'ailleurs développé des outils sous forme d'applications à télécharger sur mobile, tablette ou ordinateur, pour aider les restaurateurs à mieux gérer le gaspillage alimentaire. Ils contiennent une partie audit qui évalue le volume des déchets, une partie conseil qui détermine les étapes qui génèrent le plus de déchets (achats mal gérés, problèmes de stockage, préparations non optimisées, portions non adaptées, etc.), puis la mise en place d'une stratégie de changement avec des conseils pratiques.

 

Les chefs, formés depuis longtemps sur le sujet ont toujours de très bonnes idées que l'on peut récupérer à la maison. Ils sont les champions, par exemple, pour utiliser la totalité d'un produit dans plusieurs recettes plutôt que d'en jeter une partie.

 

Je suis allée voir Chef Christophe et me voilà avec des tas d'astuces qu'il me tarde d'essayer à la maison. En attendant, je les partage avec vous.

 

Quand je cuisine du chou-fleur, je ne gâche pas 

 

Je retire les petites feuilles vertes qui entourent le chou-fleur, je retire les côtes et je fais sauter les feuilles comme des épinards. Pour les plus grosses feuilles, je retire les côtes, puis je les fais blanchir avant de les faire sauter à la poêle pour les utiliser ensuite dans un velouté, des petits chaussons ou une quiche.

Je ne jette pas les côtes. Je les émince finement avant de les faire cuire et je les rajoute dans un velouté de légumes.

Avec le trognon du chou-fleur, après l'avoir pelé sur 3 mm, je le fais cuire comme une pomme de terre. Dans les restaurants, on appelle cela de la moelle végétale. C'est chic, non ?

 

Quand je cuisine des asperges, je ne gâche pas 

 

Christophe m'a confié une astuce très utilisée dans les palaces qui permet d'utiliser les épluchures d'asperges pour n'avoir aucune déperdition de goût lors de la cuisson. 

 

Pour faire pareil à la maison, mettez les épluchures d'asperges dans une casserole avec de l'eau, faites mijoter puis filtrez.  Divisez cette eau d'asperges en deux.  Faites refroidir une partie, salez la seconde et faites-y pocher vos asperges. Zéro déperdition de goût. Pour stopper la cuisson de vos asperges, au lieu de les mettre dans une eau glacée, utilisez votre eau d'asperges froide. 

 

Vous pouvez aussi faire infuser les épluchures d'asperges dans de la crème liquide pour la parfumer ou vous en servir pour faire un bouillon.

 

Quand j'utilise des herbes fraiches, je ne gâche pas 

 

Une fois les pluches utilisées, j'émince les tiges et je les rajoute dans une farce pour faire des raviolis par exemple, ou je les rajoute dans mon appareil à quiche. Parfois, je sèche les tiges au four (60°C), avant de les mixer avec un peu de fleur de sel pour faire des sels parfumés.

 

Je fais aussi des beurres d'herbes. Pour cela, je blanchis les tiges pendant 10 secondes, je les plonge dans de l'eau glacée puis je les égoutte. Je mixe les tiges avec du beurre et je mets mon beurre d'herbes dans un bac à glaçons. Du coup, quand je fais cuire des pâtes, je récupère un glaçon qui va divinement parfumer mes pâtes. 

 

Quand j'achète une botte de betteraves crues avec les tiges, je ne gâche pas

 

J'utilise les plus petites feuilles dans une salade. Je blanchis les plus grandes et je les utilise dans une quiche.

 

Quand je pèle mes tomates, je ne gâche pas

 

Je fais sécher les peaux des tomates au four puis je les mixe avec un peu de pain rassis. Cela me donne une chapelure de tomates que j'utilise pour paner du poisson ou du poulet.

 

 

 

Contenus sponsorisés

Au menu, cette semaine avec

De délicieuses recettes et leurs ingrédients livrés chez vous !

Je commande mon panier

Vidéo suggérée

  • Pinterest 750 grammes
  • Youtube 750 grammes
  • Google 750 grammes
  • Instagram 750 grammes
Webedia Food