Icone utilisateur
  • Inscription
AOP, AB, Elu Saveurs de l'Année… Que veulent dirent ces labels ?

A l’heure de la « malbouffe » et des peurs alimentaires, les labels sont un repère pour le consommateur. Mais quel crédit leur accorder et comment s’y retrouver ? 

 

Qu’est-ce qu’un label ?

Il s’agit d’un signe distinctif qui se matérialise par un nom ou un logo et garantit certains aspects d’un produit. L’intérêt est de le différencier des autres, lui reconnaître un savoir-faire et créer une confiance. Mais attention, il y a label et label ! Un label officiel est reconnu par les pouvoirs publics. La loi exige qu’il comporte un cahier des charges précis, un organisme certificateur accrédité, un certificat de conformité et une homologation. 

 

Il existe également des labels « privés » non garantis par l'État. Cela ne veut pas dire pour autant qu’ils sont sans valeur, mais ils relèvent parfois plus du marketing que d’un réel signe de qualité ! 

 

Les labels officiels

A l’heure actuelle, on en compte 5 : 

 

AOC et AOP 

 

L’Appellation d’Origine Contrôlée garantit un lien très fort du produit avec son terroir ;  toutes les étapes de production sont réalisées selon un savoir-faire reconnu dans une même aire géographique. L’AOP (Appellation d’Origine Protégée) est son équivalent européen.

 

IGP

 

L’Indication Géographique Protégée concerne un produit dont la qualité et la réputation sont liées à son origine géographique. Une étape au moins (production, transformation, élaboration) doit avoir lieu dans cette aire géographique délimitée.

 

STG 

 

La Spécialité Traditionnelle Garantie protège une recette traditionnelle. Elle garantit la composition ou le mode de production d'un produit, sans qu’il n’y ait obligatoirement de lien avec une origine géographique. En France, il n’y en a qu’une, les moules de Bouchot !

 

Label Rouge

 

Ce label garantit que le produit possède des caractéristiques spécifiques et un niveau de qualité supérieur par rapport au produit courant, notamment sur les conditions de fabrication. Point important, il atteste d’une réelle qualité gustative. 

 

AB

 

Le logo « agriculture biologique » certifie un mode de production qui allie pratiques environnementales optimales, respect de la biodiversité, préservation des ressources naturelles et niveau élevé de bien-être animal. A l’échelle européenne, ce logo se matérialise par une « eurofeuille » verte. 

 

Les labels non officiels

Bleu-blanc-cœur

 

Cette association regroupant l’ensemble des acteurs de la chaine alimentaire a pour but de réintroduire graines de lin, de colza ou luzerne dans l'alimentation du bétail. Lait, œufs, charcuteries ou fromages ainsi produits sont plus riches en oméga 3, donc meilleurs pour la santé cardio-vasculaire. Un label plutôt fiable qui apporte un vrai « plus » nutrition à la fois pour les animaux d’élevage et les hommes !

 

Reconnu Saveur de l’Année

 

Un jury de consommateurs évalue à l'aveugle les qualités organoleptiques (goût, odeur, texture, visuel..) des produits présentés. Tous les produits peuvent s'inscrire et les marques paient pour couvrir les frais de test.

Il n'y a pas de cahier des charges relatif à la fabrication des produits mais un cahier des charges très précis sur le déroulé du test, suivi par les laboratoires d'analyse sensorielle qui sont des organismes certifiés.  

Un produit est reconnu Saveur de l'Année lorsqu'il réussi l'Examen Gustatif.

 

Élu Produit de l'Année

 

Les produits sont élus par un panel de consommateurs qui le jugent uniquement sur son emballage et son attractivité. Du pur marketing puisque les produits ne sont pas goûtés.

 

Viandes de France

 

Cette marque assure que les animaux sont nés, élevés, abattus et transformés en France…. mais n’offre aucune garantie sur la qualité de la viande. 

 

Vidéo suggérée