• Connexion
  • Inscription
Entre Coca light ou Coca zéro, y en a-t-il un meilleur que l’autre ? Des experts répondent

Des nutritionnistes ont partagé leur avis sur les différentes recettes du Coca-Cola. Entre “light” ou “zéro”, le match s’avère serré. Mais d’ailleurs sont-elles si bonnes pour la santé. On fait le point sur ces recettes vendues comme “moins sucrées”.

Voir la suite de cet article plus basEntre Coca light ou Coca zéro, y en a-t-il un meilleur que l’autre ? Des experts répondent
Vidéo suggérée Quels sont les produits de saison en juillet ? Video 1 sur 2

Adobe Stock 

Le Coca-Cola fait sans aucun doute partie des boissons les plus appréciées et les plus consommées dans le monde. L’enseigne est l’une des marques préférées des Français, d’ailleurs 8 foyers sur 10 en achèteraient et en consommeraient près de 21 litres par an. Afin que tous les consommateurs trouvent leur bonheur, la marque a décliné au fil des années cette boisson mythique en version “light” et “zéro”. Réputées pour être moins sucrées, ces alternatives sont-elles vraiment bonnes pour la santé ? Laquelle est la meilleure ? Des experts se sont penchés sur le sujet. Voici leurs conclusions.

Coca light ou Coca zéro : lequel choisir ?

Mise au point par le pharmacien John Pemberton en 1886 à Atlanta, la composition du Coca Cola a aujourd’hui bien évolué. Désormais, cette boisson pétillante contient de l’eau gazéifiée, du sucre, du caramel (E 150d) ; un acidifiant (acide phosphorique), des arômes naturels (extraits végétaux : vanille, cannelle, traces d'orange et de citron...), et de la caféine. Sans grande surprise, le Coca est un soda, il est donc apprécié pour son côté sucré. En effet, le sucre est omniprésent dans sa composition puisque dans une canette de 33 cl, on compte pas moins de 7 morceaux de sucre, soit 35g au total. Ce qui en fait le soda le plus sucré devant le Red Bull ou l’Orangina. Pour pallier cette quantité si importante, beaucoup se tournent donc vers des alternatives “light” ou “zéro” censées être meilleures pour la santé.



C’est sur Tiktok que la diététicienne Abbey Sharp s’est intéressée à la composition du Coca zéro et du Coca light afin de comprendre la différence entre ces deux produits. Tout d’abord, la spécialiste observe qu’ils possèdent de nombreux ingrédients similaires comme “le colorant E150d, la caféine, les arômes naturels, les acidifiants et les édulcorants (aspartame, acésulfame-K)” comme le souligne le site Doctissimo.

Néanmoins, le Coca Zéro se distingue sur un point : il possède un correcteur d’acidité, le citrate de sodium, qui est un sel de sodium qui n’est pas recommandé pour la santé des consommateurs comme l’explique le site l’UFC Que Choisir : "s'il empêche le brunissement des denrées et renforce l'action d'autres antioxydants, sa consommation peut entraîner des réactions allergiques chez les sujets sensibles aux moisissures, mais de telles réactions sont rares. Les dommages causés aux dents par cet additif, notamment chez les forts consommateurs de sodas, sont régulièrement pointés du doigt, avec une vigilance particulière pour les enfants".

Les boissons “light”, des faux amis ?

Ainsi, face au Coca Zéro, le Coca light est légèrement plus recommandé. Ce résultat reste en réalité à nuancer. L’experte l’affirme : les boissons allégées ne sont vraiment pas conseillées "les sodas light ne sont pas des produits diététiques. Ils ne doivent pas être traités autrement que les sodas ordinaires, pleins de sucre."


Un avis que partage également Alexandra Murcier, diététicienne interrogée par Doctissimo : "Je suis totalement d’accord avec l’experte citée et n’en recommande pas l’un plus que l’autre, car les deux contiennent des édulcorants potentiellement nocifs pour notre santé, et surtout le fait de consommer du light ou "zéro" déculpabilise, ce qui a pour conséquence de faire augmenter la consommation de ces produits. J’ai même pour habitude de dire à mes patients qu’il vaut mieux un vrai Coca de temps en temps que du zéro ou light tous les jours. Donc ni l’un, ni l’autre n’est à privilégier, il faut réduire au maximum la consommation de ces boissons".

Dans le même univers