• Connexion
  • Inscription
Augmentation des prix au supermarché : Pourquoi les célibataires paieront-ils plus ?

De nombreux produits du quotidien comme l’huile de tournesol, les pâtes ou encore le riz sont touchés par l’inflation. Les supermarchés sont confrontés sont confrontés à un dilemme : augmenter leurs tarifs sans faire fuir les clients. Pour cela, ils utilisent une méthode peu connue : la péréquation.

@ Adobe Stock/ Une compensation des prix pour faire passer l'inflation 

Depuis quelque temps, de nombreux produits du quotidien sont touchés par une forte hausse des prix. Selon une récente étude publiée par NielsenIQ, près de 68% des catégories alimentaires sont concernées par l’inflation dont les pâtes, le riz, l’huile et même le café. Si les fournisseurs et les distributeurs se sont accordés sur sur une hausse moyenne de 3%, cette augmentation des prix ne tient pas en compte l’inflation liée à la guerre en Ukraine. Pour faire des économies, voici l’enseigne la moins chère pour vos courses.

 

Les prix de l'alimentaire ont augmenté de 2,7 % sur un an et de 7,2% sur les produits frais d'après les chiffres de l'INSEE. Le taux d'augmentation varie fortement entre les différents produits. les pâtes ont connu la hausse la plus élevée avec 13%, la moutarde a connu une inflation de 7,8 % et le prix des huiles a augmenté de 7,2 %. 

 

Mais les prix risquent encore d’augmenter très fortement dans les prochaines semaines. Avec le conflit en Ukraine, la situation actuelle bouleverse les choses. Les grandes enseignes ne veulent pas à nouveau augmenter leurs prix, alors elles vont devoir faire un choix. Et ce sont les célibataires qui vont en pâtir. 

Comment augmenter les prix sans inquiéter ?

Pour les grandes enseignes, il va falloir trouver un moyen d’augmenter les prix en toute discrétion pour ne pas alerter les consommateurs. Pour ce faire, elles ont recours à la péréquation. Selon Le Figaro, le but des supermarchés est d’opérer une compensation : « La marge de certains produits sera augmentée afin de compenser la marge que l’on aura réduite sur d’autres produits. »

 

Cela consiste à augmenter les prix de certains produits mais à en épargner d’autres. Les grandes surfaces ne veulent surtout pas toucher aux marques phares type Nutella®, Coca-Cola® ou encore Harrys®, de peur que les consommateurs aillent voir chez les concurrents si les tarifs y sont moins chers.

Quels consommateurs seront les plus touchés ?

Si cette compensation permet à certains de passer à travers les mailles de l’inflation, ce n’est pas le cas de tous. En fonction de votre profil (célibataire, famille, senior), vous êtes susceptibles d’être plus ou moins concerné par cette hausse de prix. Les grandes enseignes veulent au maximum éviter de toucher au prix des produits familiaux comme les couches, l’alimentation infantile ou les produit de soins pour bébé.

 

En revanche, ce sont les références concernant principalement les célibataires et les seniors qui seront concernées. Les produits dits “premium” seront les plus touchés par cette inflation. Il faudra faire davantage attention aux yaourts aux saveurs originales ou aux produits que l’on trouve difficilement chez les concurrents. Pour faire face à cette inflation, nous vous conseillons de tester Que choisir : la vraie astuce pour faire des économies impressionnantes au supermarché !

Vidéo suggérée

Vous regardez : Quels sont les produits de saison en décembre ? Video 1 sur 2