Icone utilisateur
  • Inscription
Les bons plans pour manger du poisson plus souvent sans se ruiner

Qu’ils soient panés, en papillote ou simplement poêlés avec un filet de citron, chacun trouvera chaussure à son pied avec les mille et unes recettes de poisson. Le problème, ce n’est pas les goûts, mais le prix. Le poisson a la réputation d’être un produit cher que tout le monde ne peut pas se permettre. On vous donne les astuces pour pouvoir manger du poisson sans se serrer la ceinture le reste de la semaine.


 

2 : C’est le nombre de portions de poissons que l’on devrait manger chaque semaine selon l’Anses. Mais entre la théorie et la pratique, il y a un monde. En cause ? Le prix du poisson qui peut parfois en effrayer plus d’un. Mais ça, c’était avant de connaître les bons plans pour ne plus se ruiner. 

 

A chaque saison son poisson

On ne le sait pas forcément, mais tout comme les fruits, les légumes ou la viande, les poissons ont eux aussi une saison. Pour la respecter, on évite absolument de les consommer pendant leur période de reproduction, histoire d’économiser, de manger des produits de qualité et d’assurer la longévité de l’espèce. Mais du coup, on mange quoi et quand ? 

 

En été, on se régale de sardines au barbecue, de turbot, de saumon, de maquereau et de thon blanc.

 

En automne, la saison des coquilles Saint-Jacques débute. Mais il n’y a pas qu’elles : on trouve des moules, de la dorade grise, de la raie et des seiches. 

 

En hiver, ça bat son plein du côté des saint-jacques. On prépare aussi une dorade grise pour le dîner, de la limande, du lieu jaune, de la sole, de l’araignée, du bar, de l’églefin ou du merlan. 

 

Au printemps, de la lotte, du cabillaud, du lieu, du merlu, du merlan, du tacaud et du brochet.

 

Vous verrez que, tout comme avec les fruits et légumes, le fait d’acheter de saison vous aidera à payer moins à la caisse (et à vous régaler). 

 

On note dans notre tĂŞte les noms des poissons abordables

Il y a certains poissons qui, on le sait, sont relativement chers. Mais il y en a d’autres qui affichent des prix attractifs. Pas besoin d’ouvrir grands les yeux sur les prix au kilo pour flairer la bonne affaire, on vous donne quelques pistes d’emblée. 

 

Le maquereau (13 euros le kilo) et la sardine (5 euros le kilo) sont des poissons généralement très abordables. On les cuisinera avec une sauce à la moutarde pour l’un et simplement grillé pour l’autre. Le lieu noir (11 euros le kilo), la julienne (12 euros le kilo) et la truite (12 euros le kilo) sont également des poissons peu chers que vous pourrez cuisiner de plein de façons. Au cidre, à la chermoula, en croûte de parmesan, aux pamplemousses ou aux amandes, vous avez l’embarras du choix. Il n’y en a plus chez votre poissonnier ? Dans ce cas, tournez-vous vers du sébaste (10 euros le kilo), du carrelet (10 euros le kilo) ou du colin (13 euros le kilo) qui ne vous coûteront pas les yeux de la tête. Et n'oubliez pas que le poissonnier est aussi là pour vous renseigner, alors n'hésitez pas à lui demander quel est le poisson au meilleur rapport qualité-prix pour votre recette.

 

Au-delà de ces poissons souvent peu onéreux, les poissonniers affichent régulièrement des offres promotionnelles intéressantes. Si vous avez un congélateur (et de la place dedans, ce qui est souvent plus compliqué), pourquoi ne pas profiter du saumon en promo pour le congeler pour les prochains mois ? 

 

Autres promotions intéressantes : les produits dont la date limite de consommation est proche. Vous trouverez un rayon de ce genre dans la plupart des supermarchés. Ca ne vous coûte rien de jeter un oeil. Qui sait, vous tomberez peut-être sur des filet de sole meunière ou de la limande panée à bas coût. Seul impératif : si ces produits sont en promotion, c'est parce qu'il faudra les manger impérativement dans la journée. 

 

Zoom sur le poisson congelé

Si vous êtes en grande surface, ne partez pas du magasin sans avoir fait un petit détour par les surgelés. En fonction de votre recette et des saveurs recherchées, il sera parfois plus judicieux d'opter pour des poissons congelés. Il n'est pas rare de trouver des filets de colin à des prix défiant toute concurrence. 

 

La vente à la criée

Si vous vous demandez sans cesse comment faire des bonnes affaires pour acheter votre poisson au meilleur prix, la vente à la criée est la solution. Les pêcheurs tout juste revenus de leurs journée de travail se retrouvent au port pour vendre aux passants leurs poissons. Plus frais, ça n'existe pas ! Alors oui, vous devrait sans doute vider vous-même le poisson, mais si vous vous en sentez capable, foncez : les prix y sont souvent intéressants puisqu'il n'y a que vous et le pêcheur, sans aucun intermédiaire. 

 

Vente à la criée, promotions, prix au kilo abordables, poissons surgelés ou de saison : avec tous ces bons plans, vous avez toutes les cartes en main pour cuisiner du poisson sans vous ruiner. D'ailleurs, savez-vous quel est le meilleur poisson pour votre santé ? On vous répond dans cet article.

Vidéo suggérée