• Connexion
  • Inscription
Des traces de moisissure sur vos aliments ? Voici ceux dont il faut se débarrasser et ceux qui peuvent être sauvés selon une virologiste !

Vous trouvez dans votre réfrigérateur un aliment avec un peu de moisissure. La question se pose alors : pouvez-vous le manger quand même, juste en enlevant la partie abîmée ? Et bien la règle n’est pas la même pour tous les aliments. Dans certains cas, cela peut être très dangereux pour la santé !

Voir la suite de cet article plus bas
Vidéo suggérée Quels sont les produits de saison en février ? Video 1 sur 2

Adobe Stock 

Quand un aliment commence à moisir, il n’est pas rare d’ôter simplement la partie abîmée. Un réflexe qui nous permet de ne pas gaspiller mais qui ne s’applique pas à tous les aliments. Certains ne doivent surtout pas être consommés car ils pourraient être dangereux pour la santé. Des champignons pourraient, en effet, s’être développés ailleurs. Une virologiste nous explique les différents cas de figure.

Comment se forme la moisissure ?

Avant de rentrer dans le vif du sujet, il est important de comprendre ce que représente la moisissure et quels en sont les dangers. La virologiste Océane Sorel explique dans une vidéo Instagram que “la croissance des moisissures est favorisée par l’humidité et la chaleur.” Et de poursuivre : “Elles forment des spores qui flottent dans l’air et se déposent dans l’environnement et reprennent leur croissance quand les conditions sont idéales”.

 

Le problème c’est que ces moisissures contiennent des champignons microscopiques qui peuvent être dangereux pour la santé. En effet, “certaines moisissures peuvent provoquer des réactions allergiques, des problèmes respiratoires ou bien contenant des toxines dont certaines, comme les aflatoxines par exemple, sont cancérigènes”.

 

Si un aliment vous semble en bon état malgré un petit point de moisissure, cela ne reflète pas toujours la réalité : “la moisissure que vous voyez à l'œil nu c’est souvent la partie émergée de l’iceberg, souligne l’experte. Les racines des champignons sont souvent invisibles et peuvent pénétrer très profondément dans l’aliment”. Il est donc impératif de se montrer prudent et de ne pas prendre de risque. 

Les aliments à conserver

Les fromages à pâte dure comme l’emmental : vous pouvez couper 2,5 cm autour du moisi et manger le reste car comme la pâte du fromage est trop dure pour que les champignons puissent creuser des tunnels très profonds. 

 

Pour les fruits et les légumes, ça dépend. En effet, il faut différencier les légumes durs des légumes mous et humides. Pour les légumes plus “rigides”, “comme les carottes, le chou, les poivrons, on peut couper de 2,5 cm autour et garder le reste”, explique la spécialiste.

 

Car comme le fromage, les champignons ne pourront pas se développer davantage. 

Les aliments à ne pas garder

Les fromages mous, qui coulent en revanche, ne sont pas à garder. Tout comme le pain ou les confitures. Il en va de même pour les fruits un peu mous : “Comme les pêches, les concombres, les fraises ou bien les tomates : on ne consomme pas et on jette car ils sont très humides donc les champignons sont à l’aise pour glisser leurs racines dedans”.

Dans le même univers