Logo de la boutique de 750gPanier
Mon compte
  • Inscription
Il est trop gras, fait maigrir, rend heureux : découvrez les 4 idées reçues sur le chocolat

“Manger un carré de chocolat noir chaque soir fait maigrir”, “le chocolat blanc est bien plus gras que celui au lait”, “le chocolat est excellent pour votre santé” : les idées reçues autour du chocolat sont monnaie courante. 

On a tous envie de croire aux soit-disant vertus amaigrissantes, réconfortantes ou déstressantes du chocolat. Mais, d’un autre côté, une part de nous ne cesse de culpabiliser à chaque fois que l’on croque dans une tablette. Pour être fixé une bonne fois pour toutes, voici le vrai du faux du chocolat.

“Le chocolat noir est moins calorique que les autres”

C’est faux. Le chocolat noir prend la première place du podium avec 572 calories pour 100 g, suivi de près par le chocolat blanc avec 563 calories. Bon dernier (mais de peu), le chocolat au lait affiche 555 calories. Ça vous étonne ?

 

En fait, tout s’explique. Dans une tablette de chocolat noir, il y a du beurre de cacao, de la pâte de cacao et du sucre. Plus le chocolat est de bonne qualité, plus il contient de la pâte de cacao, qui est grasse. En revanche, il est moins sucré.

 

“Plus le pourcentage de cacao est élevé, moins le chocolat est gras”

C’est faux. Prenons l’exemple d’une demi-tablette de chocolat noir 70% de cacao. Elle contient 41,6 g de lipides, dont 21g d’acides gras saturés (qui favorisent le développement de maladies cardiovasculaires, de diabète et de cholestérol). Le chocolat au lait n’affiche que 34,3 g de lipides, dont 21,6 acides gras saturés. Le chocolat blanc ? 34g de lipides, dont 21,3 g d’acides gras saturés. Même si le chocolat noir a donc plus de lipides, le pourcentage d’acides gras saturés est plus ou moins équivalent dans les trois tablettes. 

 

Comment expliquer cela ? C’est simple : plus il y a de cacao, plus il y a de lipides. Les chiffres le prouvent, il n’y a pas plus de gras dans un chocolat blanc que dans un chocolat noir.

“Le chocolat noir fait maigrir”

Rien n’est moins sûr. L’étude scientifique de 2013 qui prouvait que le chocolat noir faisait maigrir n’était en fait pas fiable. Les auteurs avaient tiré des conclusions factices dans le but de “montrer qu’une étude faite avec des moyens scientifiques limités et basée sur un concept peu vraisemblable, [à savoir que le chocolat fait maigrir], pouvait être publiée dans une revue scientifique, puis reprise par d’autres médias” selon Acrimed.

 

D’autres facteurs pouvaient largement expliquer les résultats. Par exemple, les participants qui ont perdu du poids pouvaient manger plus équilibré, ont un niveau économique qui leur permet d’acheter des produits de meilleure qualité, font plus de sport, ne fument pas, etc.

"Le chocolat est un antidépresseur naturel qui nous rend heureux"

Ca reste à voir. Le chocolat contient bien des substances susceptibles d'influencer positivement notre humeur, notre stress ou notre fatigue (de la sérotonine qui diminue l’anxiété, de la théobromine qui joue sur l’humeur et de la caféine qui est un antidépresseur). Mais ces stimulants sont présents en quantité bien trop infimes pour qu'ils aient effectivement un impact sur notre comportement, selon une étude américaine publiée en 2014.

 

Pourtant, on ne peut pas le nier, on se sent souvent mieux après avoir croqué dans un carré de chocolat. En fait, les bienfaits que l'on ressent ne viennent pas de la tablette elle-même, mais des souvenirs liés au chocolat. Lorsque l'on mange quelque chose que l'on aime et qui nous rappelle de bons moments, notre cerveau libère de la dopamine, l'hormone du plaisir. Et Hop, nous nous sentons mieux.

"Alors, pourquoi le chocolat noir a une si bonne réputation ?"

Le chocolat noir, bien qu’il soit plus gras et calorique, regorge de minéraux. Plus il y a de pâte de cacao, plus il y a de nutriments. Pour 100 g de chocolat noir 70% de cacao, on a 178 mg de magnésium (qui contribue à la transmission nerveuse et à la relaxation musculaire, et réduit donc les risques de maladies cardiovasculaires), 61 mg de calcium (qui prévient de l’ostéoporose), 265 mg phosphore (pour la solidité des os et des dents) et pas moins de  727 mg de potassium (indispensable de diverses façons dans notre organisme).

 

Dès que l’on réduit la teneur en pâte de cacao, c’est la chute libre. Le magnésium passe de 178 mg à 62 mg pour le chocolat au lait, et 26 pour le chocolat blanc. Même constat du côté du potassium : de 727 mg pour le noir, on atteint les 565 avec le chocolat au lait et on ne dépasse pas la barre des 350 mg dans le chocolat blanc. Le taux de phosphore reste lui assez identique mais, à l’inverse, il y a beaucoup plus de calcium dans le chocolat au lait (227 mg) et le blanc (281 mg). 

Vidéo suggérée