• Connexion
  • Inscription
Le chocolat est-il pas si bon pour le moral ? Ce médecin explique pourquoi

Le chocolat serait un excellent allié pour le moral. Mais selon certains professionnels de santé, cette affirmation ne serait qu’une idée reçue. On vous explique tout.

Voir la suite de cet article plus basLe chocolat est-il pas si bon pour le moral ? Ce médecin explique pourquoi
Vidéo suggérée Quels sont les produits de saison en juin ? Video 1 sur 2

 © Adobe stock 

On dit souvent que le chocolat est un excellent moyen d’être de bonne humeur. En effet, grâce à sa teneur en magnésium et en certaines molécules proches des endorphines (sérotonine, phényléthylamine, tyramine, tryptophane, tryptamine …), un carré de chocolat aurait des effets antidépresseurs et euphorisants. Du moins, c’est ce que l’on entend régulièrement. D’après Dr Good le média du Dr Michel Cymes sur Instagram, le chocolat ne serait pas si bon pour le moral. 

Le chocolat, bon pour le moral : une idée reçue

Le chocolat noir est particulièrement riche en magnésium, un minéral indispensable au bon fonctionnement de l’organisme. En cas de carence, la fatigue, le stress et l’anxiété se font sentir. Logiquement, on pourrait penser qu’un apport suffisant en magnésium, via notamment quelques carrés de chocolat, permettrait de se faire du bien au moral. Mais il semble que cette idée soit fausse. En effet, pour percevoir ce type de bienfaits, il faudrait consommer des tonnes de chocolat ! En réalité, le sentiment de bien-être après avoir croqué dans un carré de chocolat résulte du sucre qui y est contenu. Ce dernier libère de la dopamine et des endorphines, hormones connues pour procurer une sensation de plaisir.

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 

Une publication partagée par Dr Good! (@drgood_officiel)

Un allié pour bien dormir

S’il n’aide pas spécialement à prendre soin de son moral, le chocolat pourrait cependant nous aider à bien dormir ! En effet, le chocolat contient du tryptophane, un acide aminé essentiel qui constitue les protéines. Sa particularité : il est le précurseur de la sérotonine qui, la nuit venue, se transforme en mélatonine. Ainsi, la sérotonine “permet la synthèse de la mélatonine, régulatrice du sommeil”, précise Sophie Janvier, diététicienne et nutritionniste, interrogée par Elle.

Et ce n’est pas tout, le tryptophane jouerait également un rôle sur les liens entre intestin, cerveau et l’immunité. “Il aurait une action anti-inflammatoire, via les bactéries du microbiote intestinal” indique la spécialiste. Si vous n’êtes pas fan de chocolat, sachez qu’on trouve du tryptophane dans la volaille, le poisson, les œufs, mais aussi les légumineuses, les produits laitiers, le tofu, ou les noix.

Dans le même univers