• Connexion
  • Inscription
Les bonbons gagnent du terrain face au chocolat en France : voici pourquoi !

Si le chocolat est un indispensable pour beaucoup de becs sucrés, il se fait, depuis quelque temps, voler la vedette par un produit apprécié des petits comme des grands. On vous explique tout.

Voir la suite de cet article plus bas
Vidéo suggérée Quels sont les produits de saison en mars ? Video 1 sur 2

Adobe Stock 

Il n’est pas rare qu’après une journée de travail ou pour contrer un coup de mou, le chocolat s’avère être un bon remède. Cet aliment bien que réconfortant est en passe de se faire détrôner par des douceurs sucrées qui connaissent actuellement une recrudescence : les bonbons.

Des confiseries qui suscitent l’engouement

C’est officiel : les Français retrouvent le goût des bonbons. Face à l’inflation, les confiseries ont su tirer leur épingle du jeu en gardant un prix plutôt stable, ce qui n’est pas passé inaperçu auprès des consommateurs. Ils préfèrent désormais miser sur des sucreries plutôt que sur le chocolat. Résultat ? L’année dernière, ils ont acheté pas moins de 1,5 milliard d'euros de chewing-gums, bonbons et autres dragées, ce qui est équivalent à une augmentation de 14%, selon les données du Syndicat des Confiseurs de France révélées ce mercredi par le journal LSA.

  

Même les chewing-gums qui étaient en perte de vitesse ont connu un regain d'intérêt et une légère croissance en 2022. Des chiffres qui ont de quoi réjouir les confiseurs.

Comment expliquer cela ?

L’après Covid 

 

Le Covid a incontestablement fait baisser la vente des confiseries. En 2020 avec les cinémas fermés, les anniversaire reportés et les fêtes comme Halloween annulées, les confiseurs vivaient une période difficile. Mais comme le dit l’adage, “après la pluie vient le beau temps”. Quelques années après la pandémie, le succès des bonbons devient de plus en plus important. Une belle revanche après cette période de creux. 

 

L’approche d'Halloween 

 

En France, de plus en plus d'enfants fêtent désormais Halloween, une fête qui met en avant les friandises et confiseries. C’est le moment pour les plus petits de faire le plein de bonbons. Les confiseries sont les vraies stars de la soirée. Cette année ne risque d’ailleurs pas de faire exception. 

 

Le prix du chocolat 

 

La raison principale est sans doute la hausse du prix du chocolat. En effet, à cause de l’inflation, ce produit a connu une forte poussée et ses prix se sont envolés. Ainsi, face à cette augmentation, les Français ont eu tendance à délaisser le chocolat pour privilégier les bonbons. 

 

Des douceurs régionales qui attirent 

 

Et qui dit vacances dit spécialités régionales. Les parents se laissent aujourd’hui plus tentés par ces douceurs que par le chocolat .D’ailleurs ? les calissons comme le nougat affichent une nette hausse de 17,7% en volume. 

  

Alors vers la fin du règne du chocolat ? 

Dans le même univers