• Connexion
  • Inscription
Levure chimique, levure de boulanger, levain : quand et comment les utiliser ?

La levure (ou le levain naturel) permet à nos gâteaux, à notre pain, à nos croissants, à nos brioches, etc. de lever, c'est magique. En fait, c'est de la chimie. 

Stock-Adobe

Pour faire simple, on distingue deux types de levures : la levure chimique et la levure biologique appelée aussi levure de boulanger. On n'oublie pas non plus le levain naturel. Chaque levure a ses propriétés, on ne les utilise pas pour les mêmes choses, ni de la même manière. Pour ne plus jamais vous tromper, suivez le guide !

La levure chimique

Stock-Adobe

En France, elle est vendue en vrac ou dans des sachets de 11 g. En anglais, on l'appelle Baking Powder. C'est cette levure que l'on utilise pour faire lever nos gâteaux et nos cakes mais aussi pour faire des pancakes par exemple, ces petites crêpes américaines qui gonflent à la cuisson. 

Elle permet par une réaction chimique au contact de l'humidité de la pâte (oeufs et/ou lait) et sous l'action de la chaleur, un dégagement de gaz carbonique qui va faire lever la pâte.

Ce phénomène se produit surtout en début de cuisson car ensuite, la pâte est trop lourde pour lever correctement. 

 

La levure chimique est composée de 3 éléments : 

 

Le bicarbonate de soude (baking soda en anglais): agent levant qui va permettre quand il y a humidité et chaleur de dégager du gaz carbonique, ce qui va faire lever la pâte. 

La crème de tartre : composant acide qui va accélérer le dégagement de gaz carbonique mais qui va aussi supprimer l'amertume que peut engendrer le bicarbonate.

De la fécule ou de l'amidon de maïs : agent neutre et qui va empêcher l'agent levant d'agir trop rapidement.

 

Comptez 20 g de levure chimique pour 1 kilo de farine.

 

Quand la levure est bien dosée au moment de sa fabrication puis au moment où nous l'intégrons à la farine, celle-ci ne doit laisser aucun arrière-goût désagréable. L'idéal est de tamiser la levure avec la farine afin de l'intégrer de manière uniforme.

 

Elle se conserve assez longtemps mais n'oubliez tout de même pas de vérifier les dates sur vos petits sachets, on ne voit pas toujours le temps passer. 

La levure biologique ou levure de boulanger

Stock-Adobe

La levure biologique est composée de champignons microscopiques qui ont besoin de sucre pour vivre.  Ces champignons se multiplient, provoquent une fermentation et dégagent du gaz carbonique. Le processus est long et demande un temps de pousse minimum et c'est pourquoi on laisse les pâtes à pain ou à brioche lever après les avoir pétries. 

La levure biologique est fabriquée dans une levurerie. Si vous êtes déjà passé devant de ce type d'entreprise, vous ne pouvez pas la rater car ça sent vraiment la levure.

 

En France, elle est vendue sous forme de cubes pour la levure de boulanger fraîche ou sous forme de très petites granules vendues en sachets pour la levure sèche de boulanger.

Il s'agit d'un produit vivant qui peut « mourir » si on le met à côté du sel trop longtemps par exemple ou si on mélange la levure de boulanger à un liquide trop chaud (à partir de 50°C).

La levure fraîche est la plus fragile et ne se conserve qu'une dizaine de jours dans de bonnes conditions (au frais, entre 4 à 6°C). La version sèche se conserve plus longtemps (environ 6 mois). 

Ces deux types de levures de boulanger permettent aux pâtes à pains ou aux pâtes à brioches de gonfler.

Le gaz carbonique qui se dégage va étirer le gluten présent dans la farine, ce qui va rendre la mie alvéolée. La levure donne aussi du goût au pain car elle permet à la pâte de fermenter légèrement. La levure permet aussi à la croûte du pain de bien colorer.

 

Les proportions : cela dépend bien entendu de ce que vous faites et du temps de levée. Plus vous faites lever longtemps vos pâtes, moins vous aurez besoin de levure. On compte en général 20 g de levure fraîche de boulanger ou 7 g de levure sèche pour 500 g de farine.

Le levain naturel

Stock-Adobe

Il est tout à fait possible de faire du pain à la maison sans acheter de levure de boulanger. Vous allez tout simplement créer un levain naturel appelé levain chef. C'est un mélange d'eau et de farine dans lequel s'installent et se développent des levures et des bactéries (les bonnes bactéries) présentent dans l'air que nous respirons. Ce levain est un produit vivant et il doit être nourri chaque jour avec de la farine et de l'eau.

 

Pour faire du pain, il faudra prélever une partie du levain chef, le nourrir afin qu'il commence à fermenter puis le mélanger à de l'eau, de la farine et un peu de sel. Ce mélange est pétri puis on le laisse lever pendant au moins 5 heures. 

 

On conserve toujours le levain chef. Certains levains naturels existent depuis des siècles et se passent de génération en génération, c'est assez fascinant.

 

Vous pouvez faire vous-même votre levain en partant de zéro ou vous en faire offrir par une personne qui possède déjà son levain. Pour cela, il est nécessaire de partir d'une farine de seigle et éventuellement d'un peu de miel ou de sucre. Le processus prend plusieurs jours. Une fois le levain chef créé, il vous faudra le nourrir chaque jour en ajoutant tout simplement de l'eau et de la farine. 

Si vous voulez faire votre propre levain naturel, je vous invite à lire cet article ou celui-là.

Le pain au levain naturel n'est pas forcément évident à faire à la maison mais c'est une sacré aventure très gratifiante. Une fois la technique maîtrisée, votre pain aura une mie bien alvéolée, et un goût incroyable.

Il y a quelques années, je me suis lancée dans l'aventure, que vous pouvez découvrir dans l'article « Pain au levain naturel : aventure ou défi ? ».

 

Vidéo suggérée

Dans le mĂŞme univers