• Connexion
  • Inscription
Vous ne le soupçonniez pas, mais ces aliments qu’on adore pourraient être mauvais pour les femmes enceintes

Si vous êtes enceinte, soyez vigilante. Une récente étude publiée sur le site de l’Inserm met en évidence un lien entre des polluants couramment utilisés dans l’industrie agro-alimentaire et des taux anormaux d’hormones thyroïdiennes. Or ces hormones influenceraient la santé et le développement des nouveau-nés. Voici donc quels sont les aliments susceptibles de contenir les polluants concernés.

Ces aliments de tous les jours peuvent être dangereux. Adobestock

L’enjeu est de taille chez la femme enceinte. Ces hormones sont impliquées dans le développement du fœtus ; une production équilibrée est donc indispensable pour assurer la bonne santé de bébé. Et l’Inserm de souligner qu’«un dérèglement de la fonction thyroïdienne chez la femme enceinte est susceptible d’avoir des conséquences importantes sur la santé de l’enfant à naître

 

Le problème, c’est que les femmes enceintes sont susceptibles de consommer des produits contenant les polluants incriminés. En 2014, l’Inserm avait déjà publié une étude dans laquelle on apprenait que 95% des 520 femmes enceintes suivies avaient du paraben dans leur organisme… et dans celui de leurs petits garçons jusqu’à leur 3 ans. 

 

La nouvelle étude conjointe de l’Inserm, du CNRS et de l’Université Grenoble Alpes ajoute de l’huile sur le feu alors que les potentiels perturbateurs endocriniens sont déjà soupçonnés de causer plusieurs problèmes de santé. Les chercheurs font l’hypothèse que les molécules étudiées impactent la fonction thyroïdienne. 

 

Certains additifs responsables d'un dérèglement de la thyroïde ?

Si l’on vous en parle sur 750g, c’est parce que quelques uns des potentiels perturbateurs endocriniens pointés du doigt se retrouvent (très) régulièrement dans des aliments qu’on mange quotidiennement. On fait le point ensemble sur les produits concernés.

 

Pour établir cette association entre potentiels perturbateurs endocriniens et dysfonctionnement de la production d’hormones thyroïdiennes, les chercheurs ont analysé la présence de polluants identifiés, dont une molécule de parabène, dans l’urine et le sang de 400 femmes enceintes et ont comparé ces résultats aux taux d’hormones thyroïdiennes. L’étude suggère que le propyl-parabène, un composé que l’on retrouve souvent dans des plats préparés, dérèglerait la fonction thyroïdienne

 

Dans quels aliments trouve-t-on du propyl-parabène ?

Les parabènes sont naturellement présents dans certains aliments comme les mûres, les fraises, la vanille, l’oignon ou l’orge, mais en quantité très faible. On retrouve également cet additif dans des produits issus de l’industrie agroalimentaire. Voici une liste non exhaustive des produits qui sont susceptibles d’utiliser des Paraoxybenzoates, ou parabènes, dans leur composition. Cette liste est tirée de la publication du très sérieux Centre Léon Bérard.

 

  • Les gâteaux et pâtisseries industriels 
  • Les sauces (sauces piquantes, sauce mayonnaise, sauce salade)
  • Les crèmes et produits laitiers surgelés
  • Les sirops 
  • Certains jambons et viandes hachées 

 

Pour le moment, ni l'Anses ni l'Efsa (Autorité européenne de sécurité des aliments) n'ont confirmé le risque de consommer ces additifs ; certains sont même considérés sans risque si la consommation ne dépasse pas une certaine dose. Dans le doute, vous pouvez toutefois cuisiner vos crèmes, sauces et gâteaux à la maison. On adore par exemple faire nos sablés faciles et nos 5 versions de mayonnaise à servir à l'apéro. 

Vidéo suggérée

Vous regardez : Quels sont les produits de saison en février ? Video 1 sur 2

Dans le même univers