• Connexion
  • Inscription
Cas de botulisme à Bordeaux : cause, symptômes, précautions à prendre, ce qu’il faut savoir sur cette affection rare

Les autorités sanitaires ont annoncé mardi soir plusieurs cas de botulisme liés à une consommation d’aliments mal stérilisés. Une affection neurologique aussi grave que rare. Cause, symptômes, précautions à prendre : voici les informations à connaître.

Voir la suite de cet article plus basCas de botulisme à Bordeaux : cause, symptômes, précautions à prendre, ce qu’il faut savoir sur cette affection rare
Vidéo suggérée Quels sont les produits de saison en juin ? Video 1 sur 2

Adobe Stock 

Depuis mardi soir, les autorités sanitaires ont donné l’alerte concernant des cas de botulisme. Une personne est décédée et 7 autres sont en réanimation pour des cas de botulisme alimentaire. Toutes seraient tombées malades après avoir mangé dans un restaurant de Bordeaux entre le 4 et le 10 septembre.

Pour rappel, Santé Publique France explique que le botulisme est “une affection rare mais grave”. Elle est provoquée par une neurotoxine puissante qui est produite par la bactérie Clostridium botulinum. Dans la plupart des cas, le botulisme est d’origine alimentaire.

A Bordeaux, les clients seraient tombés malades à cause de “conserves de sardines faites maison par le restaurateur" explique l’ARS. En effet, l’Organisme précise que la bactérie se développe “dans des aliments conservés n’ayant pas subi de processus poussé de stérilisation: salaisons, charcuteries ou encore conserves d’origine familiale ou artisanale".

Quels sont les symptômes ?

L’OMS explique que le botulisme pourrait être fatal dans 5 à 10% des cas. La mortalité est notamment élevée pour les personnes n'ayant pas été diagnostiquées à temps. C’est pourquoi, il est important de faire attention aux symptômes dès leur apparition. Pour rappel, le délai d’incubation, soit le temps que les premiers signes apparaissent, varie en moyenne de 12 à 72 heures.

Le botulisme se manifeste par des signes digestifs comme des douleurs abdominales, nausées, vomissements ou diarrhées. La vision est également touchée et des symptômes neurologiques peuvent également apparaître, sans compter une bouche desséchée et des difficultés à déglutir. Santé Publique France précise également que “dans les formes avancées de botulisme, les signes de paralysie sont observés: paralysie des membres, paralysie des muscles respiratoires”.

Quelques conseils de santé

Pour rappel, le botulisme ne se transmet pas d’un individu à l’autre. Pour éviter la contamination, il est conseillé de réfrigérer rapidement les restes de nourriture ou encore de conserver les aliments dans l’huile ou au réfrigérateur. Pour les conserves, faites attention de ne pas les consommer si elles sont gonflées, légèrement ouvertes ou même avec une bosse apparente.

Dans le même univers