• Connexion
  • Inscription
Pénurie de sauce sriracha : pourquoi on s'enflamme pour rien

Depuis une semaine, internet panique à l'idée d'une éventuelle pénurie de sauce sriracha. On vous a concocté un petit florilège des réactions suite à l'annonce de la rupture de stock de cette célèbre sauce pimentée. A voir l'info prendre une telle ampleur, on s'est penché un peu plus sur le sujet. Et la réalité est bien différente que ce qu'on peut lire ici et là...

Depuis le 10 juin, notre fil d’actualité Twitter ne parle que d’une chose : la soit-disant pénurie de sauce sriracha. Tout le monde s’emballe à l’idée de ne plus trouver cette sauce piquante dans les rayons des supermarchés… alors que la moitié ne connaissait même pas son existence il y a une semaine. 

Internet s'enflamme sur la pénurie de sauce sriracha

Une pénurie de sauce sriracha est annoncée. Adobestock

Que vous soyez de la génération Facebook ou Twitter, vous n’avez pas pu passer à côté du raz-de-marée qu’a provoqué l’annonce d’une pénurie de sauce sriracha. La semaine dernière, l’entreprise Huy Fongs Foods a annoncé que la pandémie et les conditions climatiques (trop de sécheresse dans l’ouest américain et au Mexique) affectent la production de piment. Moins de piments, c’est moins de sauce sriracha. Après la moutarde, ce serait donc au tour de cette sauce sriracha de disparaître des rayons. Et ça, ça ne passe pas. Beaucoup comparent cette sauce à leur dose de drogue ou imaginent une vente aux enchères où le produit serait à un prix exorbitant et que tout le monde s'arracherait.

 

Il suffit d’un communiqué, et internet s’emballe. Entre les milliers de tweets d’internautes en panique à l’idée de ne plus avoir de sauce à mettre sur leur plat de nouilles et leur buddha bowl, c’est au tour des médias de s’enflammer. On ne compte plus le nombre d’articles écrits sur le sujet ces dernières 48h. L’approvisionnement en piments pour la sauce sriracha, c’est sacré.

Florilège des tweets

 

Le risque de pénurie pour les particuliers est faible

Mais en creusant un peu plus, on apprend… qu’il y a en fait peu de risques de pénurie. Qu…Quoi ?! L’entreprise Huy Fongs Foods passe par des intermédiaires ; elle vend sa sauce sriracha à des enseignes qui font le relai auprès des consommateurs comme l’explique le journaliste du média Grid news. Or, les enseignes type E.Leclerc, Carrefour, Intermarché, Auchan, Super U et les autres supermarchés français ont du stock sur les étals. D'autant que le problème d'approvisionnement serait de courte durée. A en croire l'entreprise, ils seraient en mesure de livrer les commandes d'avril d'ici septembre. En gros, on ne ressentira même pas la rupture de stock.

 

D’autant qu’en France, ce n’est pas la sauce la plus prisée. Si elle est un incontournable des tables thaïlandaises et américaines, elle n’est pas très répandue dans la cuisine française. A part dans les restaurants qui doivent s’approvisionner en grande quantité, le risque de rupture de stock est faible.

 

La seule raison qui pourrait provoquer une pénurie à l’heure actuelle serait que les consommateurs se ruent sur les stocks et dévalisent les rayons pour faire des provisions chez eux, comme ça s’est déjà passé avec la farine et les pâtes pendant le confinement. On fait le point ensemble sur les produits vraiment concernés par une pénurie en supermarché

Vidéo suggérée

Dans le même univers