• Connexion
  • Inscription
“Vous pouvez être sûr qu’il en prend le goût” : ce légume que la cheffe Amandine Chaignot déconseille cru dans une salade

Ingrédient détesté, plat préféré et bonnes adresses, l’ancienne jurée de l’émission Masterchef s’est confiée sur sa vision de la cuisine. Envie d’en savoir plus ? Voici ce qu’il faut retenir !

Voir la suite de cet article plus bas“Vous pouvez être sûr qu’il en prend le goût” : ce légume que la cheffe Amandine Chaignot déconseille cru dans une salade
Vidéo suggérée Quels sont les produits de saison en juillet ? Video 1 sur 2

Best Image

À la tête de Pouliche (Paris Xe) et du Café de Luce (XVIIIe), Amandine Chaignot est également l’une des trois personnalités sélectionnées pour assurer la restauration des athlètes des Jeux olympiques de Paris 2024.

Lors d’une interview accordée au Parisien,Amandine Chaignot est revenue sur sa vision de la cuisine. Elle a également partagé l’aliment qu’elle déteste utiliser cru, son plat préféré pour un repas en amoureux et même ses adresses fétiches à Paris et en Normandie ! Voici ce qu’il faut retenir !

Pourquoi Amandine Chaignot déconseille le poivron vert cru

À l’approche de l’été, on se prépare à se nourrir presque exclusivement de salades estivales. Mais pour Amandine Chaignot, un ingrédient qu’on utilise souvent a tendance à gâcher les recettes. Comme elle l'explique dans l’interview du Parisien, la cheffe déteste les salades avec des poivrons verts crus. “Ça, ce n’est pas possible ! Il y a des gens qui en mettent dans le taboulé, ou qui en servent à l’apéro… Dès qu’un ingrédient a touché le poivron vert, vous pouvez être sûr qu’il en prend le goût », explique-t-elle.

En revanche, elle loue une passion pour la sole meunière, son plat préféré. “Bien rôtie avec du bon beurre demi-sel, avec cette peau blanche gorgée de sucs. Il faut l’accompagner d’une baguette pour bien gratter le fond de la poêle. Je l’aime bien cuite, presque confite : rosée, elle a parfois une texture un peu chewing-gum dont je ne suis pas hyper fan”, confie-t-elle. D’ailleurs, cette recette est parfaite selon elle pour un repas en amoureux ? “Là, je ferais une sole meunière avec une belle salade de tomates (pas glacées, en sortie de frigo)”, conclut-elle.

Ses meilleures adresses de cheffe

Lors de son interview, la cheffe en a également profité pour partager ses meilleures adresses de restaurants parisiens, mais aussi son lieu fétiche en Normandie où elle aime se réfugier. À Paris, la restauratrice ne jure que par l’établissement de David Toutain, situé dans le VIIe arrondissement. “C'est remarquable. Sa cuisine n’est jamais saturée, ni saturante, elle est simple et poétique,” explique la cuisinière. Elle aime également déguster des linguine à la pistache chez Daroco Bourse (IIe) ou encore rendre visite à son amie Beatriz Gonzalez chez Coretta (XVIIe). Le point commun entre tous ces lieux ? “Ce sont des adresses où vous êtes reçus, c’est bon et pas ampoulé.”, explique-t-elle.

Du côté de la Normandie, Amandine Chaignot est tombée sous le charme de l’Alouvi, installé dans une zone commerciale près de L’Aigle. “Vous vous régalez pour pas cher, une truite marinée aux petits-pois, un foie gras incroyable, un merlu ou une épaule d’agneau de ouf !”, confirme-t-elle.

Dans le même univers