• Connexion
  • Inscription
Les Jeux Olympiques 2024 vont signer une première historique, et on en est fier !

Pour les Jeux Olympiques de 2024, la France va faire une grande première… Et ça concerne la cuisine ! Avis à tous les gourmands (et les sportifs), il va y en avoir pour tous les goûts. Nous, on a déjà hâte.

@ Adobe Stock/ Une cuisine française et équilibrée

À l’occasion des Jeux Olympiques 2024, la France a décidé de bien faire les choses du côté de la cuisine. Si le sport et les épreuves ce n’est pas notre domaine, on est fier de ce qui va être prévu du côté de nos assiettes.

 

Pour la première fois au JO, la cuisine devient un vrai défi. En plus de servir 13 millions de repas, la restauration devra s’adapter aux athlètes tout en proposant des assiettes deux fois plus végétales que ce qui est proposé habituellement.

 

À une heure où l’environnement est un enjeu de taille, ce n’est pas une décision anodine que de vouloir diminuer les stands de burger sur l’événement. On souligne les petits efforts tout comme celui des fast-foods qui se mettent aux contenants réutilisables face à l’urgence écologique.

 

Si en théorie, on apprécie le fait de savoir qu’une cuisine équilibrée devrait être servie lors des JO, qu’est-ce que cela signifie vraiment ?

Le plus grand restaurant du monde

Phillipp Würz, responsable restauration du comité d'organisation, a expliqué vouloir faire des JO “le plus grand restaurant du monde”. Au programme, toutes les cuisines du monde seront représentées. Dans le village olympique à Saint-Denis, il n’y aura pas moins de 12 restaurants. Le groupe Sodexo a été choisi pour assurer une partie de la restauration. Ce qui va changer lors de cette édition, c’est surtout le contenu des assiettes.

Des produits du terroir

Pour l’édition 2024, les organisateurs promettent de mettre 80% de produits français dans les assiettes des athlètes et des spectateurs (contre 20% de produits importés). Un quart de ces ingrédients français viendra de moins de 250 km autour de chaque site et une partie sera bio.

 

Au menu donc : du brochet, du saumon, du Saint-Nectaire ou encore du Brie, présents sur tous les sites de compétition. Le tout cuisiné parfois par de grands chefs comme Thierry Marx. C’est une manière de souligner l’engagement environnemental des JO tout en fournissant de bons petits plats.

Un impact écologique

@ Adobe Stock/ L'écologie dans nos assiettes 

On parle d’assiette végétale car l’idée est de diviser par deux l’empreinte carbone de l’assiette. L’objectif est donc de passer des 2 kilos de CO2 par repas généré en France à un kilo par repas. Autre lutte importante pour l’écologie : celle du gaspillage alimentaire. Un enjeu qui ne sera pas mis de côté lors de la compétition.

 

Il y a aussi une volonté de diviser l’utilisation de plastique à usage unique par deux. Les organisateurs sont actuellement en train de réfléchir à la façon dont ils serviront les boissons pour respecter cet objectif.

 

Nous on a hâte que les Jeux Olympiques commencent afin de goûter à tous les plats et de s’assurer que l’enjeu écologique est respecté. En attendant, si vous êtes sportifs dans l’âme, voici nos 5 recettes idéales après le sport. 

Vidéo suggérée