• Connexion
  • Inscription
Hausses des prix : quels sont les fruits et légumes épargnés par l’inflation ?

Pour changer un peu des mauvaises nouvelles de hausses de prix successives, voici la liste des fruits et légumes qui n’ont peu ou pas augmenté cette année.

Adobe Stock

Selon les données de l’organisme public FranceAgrimer pour avril 2023, certains fruits et légumes ne subissent pas de hausse spectaculaire des prix et certains sont même en légère baisse par rapport à l’année dernière dans les grandes et moyennes surfaces.

Les fruits et légumes concernés

Cette stabilité des prix concerne la production française et exclut les produits exportés qui subissent eux la hausse des coûts de transports et des intermédiaires. La barquette de 250 grammes de fraises gariguette  coûte en moyenne 3,18 €, soit trois centimes de moins que son prix moyen en 2022. Autre produit légèrement en baisse, la courgette avec un prix de 2,48 €/kg, c’est moins que l’an passé avec 2,95 €/kg. 


D’autres aliments subissent une hausse minime par rapport aux prévisions d’inflation record de L’Insee de 15,8 %. On trouve les asperges avec un prix moyen pour 500 grammes de 4,51 € contre 4,33 € en 2022. Pareil pour le concombre et les tomates cerise françaises qui augmentent seulement de quelques centimes.

Le spectre menaçant de la sécheresse dans le sud

Si l’an passé, c'étaient les gelées tardives qui avaient mis à mal les récoltes de la fin du printemps, pour 2023, c’est la sécheresse et le manque d’eau qui alarment les producteurs. 

 

Beaucoup de régions sont déjà en restriction hydrique alors que nous sommes encore seulement début mai. De nombreuses filières sont déjà inquiètes comme celles des cerises ou des abricots qui craignent de voir leurs récoltes réduites à néant en cas d’interdiction d’arroser. De ce cas, une flambée des prix serait inévitable.

Dans le même univers