• Connexion
  • Inscription
“Je ne le revisiterai jamais” : Danny Khezzar (Top Chef) dévoile son plat préféré

Candidat star de la saison 14 de Top chef, Danny Khezzar a partagé lors d'une interview quelques petites anecdotes sur lui, et notamment son plat fétiche. Découvrez quelle est la madeleine de Proust du candidat emblématique.

Julien THEUIL / M6

Chaque saison de l'émission Top Chef sur M6 permet de découvrir et faire émerger de nouveaux talents culinaires. C’est le cas de Danny Khezzar, candidat de la 14ème édition. Âgé de seulement 27 ans, le cuisinier est à l'aise dans tous les domaines. Outre son poste de chef cuisinier chez Bayview, un établissement étoilé à Genève, le jeune homme est également connu pour ses vidéos culinaires qui font le buzz sur les réseaux sociaux comme Tik Tok et Instagram.

 

Dans une interview donnée au magazine l'Obs ce 26 novembre 2023, le candidat de Top chef s'est livré en partageant de nombreuses anecdotes sur lui. Plat préféré, bonnes adresses et même coups de cœur culturels, le cuisinier s'est laissé aller à la confidence. Voici ce qu'il faut retenir sur ce cuisinier hors du commun.

 

Le plat de son enfance

Au cours de l'interview, Danny a notamment dévoilé à la journaliste sa recette fétiche : la blanquette de veau. Mais attention, uniquement lorsqu’elle est préparée par sa mère ! Son plat "est tellement spécial, il y a de l’amour dedans !", explique-t-il. 

 

Madeleine de Proust par excellence, cette préparation incontournable de la cuisine française reste donc sans conteste l'un des préférés du candidat emblématique. "Cette sauce, ce riz... C’est typiquement le plat qui me donne envie de me resservir. Et c’est aussi celui que je ne revisiterai jamais", ajoute-t-il.

Adresses et bons conseils

Mais ce n'est pas tout : le cuisinier a également partagé avec les lecteurs du magazine ses adresses préférées. Côté restaurants parisiens "c’est Chez Gabrielle près de la place des Ternes" que le cuisinier a ses petites habitudes. "On y mange des filets de bœuf, des gratins dauphinois et des moelleux à la châtaigne délicieux. En plus, c’est très accessible en terme de prix", assure-t-il. D’ailleurs, c’est ici que le chef a fait ses premiers pas dans la cuisine. "Pour la petite histoire, j’y ai fait mes premiers services. J’ai une affection particulière pour ce chef qui a été gravement malade et qui reste malgré tout derrière les fourneaux", confie–t-il.

Et pour faire la fête ? Il faut aller dans "un bar à cocktails, c’est vraiment là où il y a les meilleures ambiances", raconte le chef de 27 ans. "À Genève, il y avait la Bodega 21, mais ça a malheureusement fermé", explique t-il. En revanche, lorsqu'il est dans la capitale française, le cuisinier préfère les sorties "entre copains, dans un appartement". Pour lui, "le principal, c’est d’être bien accompagné, avec une bonne équipe et une bonne ambiance", conclut-il.

Dans le même univers