• Connexion
  • Inscription
Oubliez le bouillon en cubes tout prêt : voici comment réaliser un bouillon de volaille maison avec la recette de ce chimiste !

Avec les températures qui baissent, le bouillon est une bonne option avec, par exemple, des vermicelles ou pour réaliser une bonne sauce. Voici justement comment le faire maison.

Voir la suite de cet article plus basOubliez le bouillon en cubes tout prêt : voici comment réaliser un bouillon de volaille maison avec la recette de ce chimiste !
Vidéo suggérée Quels sont les produits de saison en juillet ? Video 1 sur 2

Adobe Stock 

Les bouillons en cubes industriels ne sont pas très bons pour la santé. Une enquête réalisée par 60 millions de consommateurs en février 2022 avait d’ailleurs pointé du doigt ce problème. Trop de sel ou de pesticides : le mieux reste encore de le faire soi-même. Pour cela, on vous l’assure, il n’y a rien de bien compliqué. Justement, le chimiste Raphaël Haumont a partagé sur le site Allo Docteur son astuce pour le préparer chez soi.

Comment réaliser un bouillon maison ?

Avant de commencer, côté mesure, c’est à vous de juger selon le goût que vous souhaitez obtenir, intense ou pas ainsi que la quantité que vous aimeriez avoir. Le chimiste partage les bases de la recette. A vous ensuite de suivre votre instinct pour réaliser le bouillon qui saura vous satisfaire.

Pour commencer, Raphaël Haumont explique donc qu’“il vous faudra des abats de volaille, donc des morceaux pas chers. Vous pouvez aussi demander à votre boucher de vous mettre des morceaux de carcasses de côté”.

Ensuite découpez cette viande en morceaux de même taille. “Pas trop petits non plus pour ne pas brûler, surcuire, ou faire de la bouillie”. Coupez également le cou, les ailes, la carcasse afin de faire colorer le tout. Justement pour que toutes les faces prennent bien, ajoutez de l’huile et du beurre : “Prenez le temps chez vous d’obtenir une jolie coloration, c'est la clef des saveurs. Assaisonnez, c'est très important, en ajoutant du sel avec modération puis du poivre, car vous allez ensuite concentrer le bouillon”.

Mouillez à hauteur avec de l’eau. Une fois le tout couvert avec environ 1,5 litre d’eau, laissez frémir à feu doux pendant une heure. “L'astuce de certains chefs est de terminer la cuisson au four, deux heures à 150°C avec un couvercle pour que cela infuse tout doucement.”

Le chimiste explique également qu’il est possible de mettre du laurier, du thym, mais il recommande d’éviter “les légumes type fibres qui vont se déliter et faire une bouillie”.

Une fois la cuisson terminée, il vous suffit de filtrer l’ensemble et de rectifier l'assaisonnement si besoin. Une pellicule de gras se forme en surface, vous pouvez l’enlever quand elle aura durci pour obtenir un bouillon dégraissé.

Le bouillon est prêt ! Raphaël Haumont livre un dernier conseil : “Vous pouvez le conserver trois ou quatre jours au réfrigérateur, mais vous pouvez aussi le congeler dans un moule à glaçons”. Pour avoir ainsi un format cube bien pratique !

Dans le même univers