• Connexion
  • Inscription
Urgence : 3 produits sur 4 sont amenés à disparaitre d’ici 20 ans !

Le changement climatique entraîne de nombreuses modifications sur l'environnement. La hausse des températures et les canicules à répétition ont des conséquences désastreuses sur l'agriculture. D'ici 2045, les 3/4 de la production alimentaire mondiale pourrait être en danger de "risque extrême" d'après une étude britannique publiée début septembre. On fait le point. 

En 2045, les cultures de tomates, cacao et riz risquent d'être menacées. Adobestock

Si l'on continue comme ça, la situation agricole d'une soixantaine de pays sera menacée de "risque extrême" d'ici 2045. Plus les températures grimpent, plus il devient compliqué de travailler en extérieur pour les agriculteurs. On a déjà du mal à marcher 3 minutes en plein soleil sous 30°C, alors il n'est pas difficile de comprendre en quoi il est contraignant de travailler tous les jours sous 40°C sans ombre. Au Vietnam, la situation est déjà dramatique. Les paysans sont obligés de récolter le riz des rizières la nuit pour éviter les chaleurs journalières et pouvoir travailler dans de meilleures conditions.

 

Ce risque extrême est établi en prenant en compte le stress de chaleur. Cela comprend à la fois la projection d'une hausse des températures de 2°C (et donc la sécheresse induite) et les difficultés du travail en extérieur. Ce sont ces 2 facteurs qui poussent le cabinet britannique d’analyse de risque Verisk Maplecroft à estimer que 71% de la production sera en danger d'ici 20 ans. 

Au delà de l'agriculture, c'est tout un système qui risque d'être ébranlé

Cette estimation se base en partie sur des prévisions, mais elle s'appuie aussi sur la situation actuelle. Aujourd'hui, la phase de stress de chaleur en niveau de "risque extrême" a déjà été atteinte par 20 pays dans le monde, à commencer par l'Inde. Ce pays est le premier production mondial de lait et de protéagineux, et le 2e de blé, de riz, de sucre, de thé, de fruits et de légumes. L'Inde est également le premier exportateur mondial de riz, d'épices et de viande bovine. D'après le ministère de l'agriculture, l'Inde nourrit 17% de la population mondiale

 

D'ici une vingtaine d'années, le stress de chaleur concernera 64 pays du monde, dont d'autres géants de l'agriculture mondiale comme le Brésil, les Etats-Unis et la Chine. Les zones tempérées seraient également affectés. Mais les pays les plus durement touchés se situent en Afrique (parmi les 10 pays les plus affectés, 9 se trouvent sur ce continent). 

 

Les cultures de cacao, de riz et de tomates seront les plus impactées, d'après l'étude britannique reprise par l'AFP. La baisse de la production et les risques pour la santé des travailleurs ne sont pas les seuls enjeux de ce dérèglement climatique. En menaçant les 3/4 de la production agricole mondiale, c'est toutl'équilibre politique et socioéconomique mondial qui est menacé

Vidéo suggérée