• Connexion
  • Inscription
Pourquoi une pénurie d’huile d’olive va bientôt s’abattre sur notre civilisation ?

Avec un titre pareil, façon apocalypse et fin du monde, on est à deux doigts de se cacher dans un bunker et d’attendre que l’orage passe. Mais pourquoi est-on aussi alarmiste face à une potentielle pénurie d’huile d’olive ? 

Alors que l’huile de tournesol revient progressivement dans nos rayons après la pénurie due (en partie) au conflit en Ukraine, devra-t-on prochainement faire face à une pénurie d’huile d’olive ? C’est bien possible. Et, une fois n’est pas coutume, ça n’a absolument rien à voir avec la guerre en Ukraine. On vous explique tout. 

La pire sécheresse recensée en 70 ans

Une sécheresse jamais vue en Italie depuis 70 ans. Adobestock

En France, le mois de juillet a été particulièrement chaud, à tel point que l’alerte canicule a (pour l’instant) été déclenchée à deux reprises. Pourtant, nous ne sommes pas les plus à plaindre. De l’autre côté des Alpes, les températures étaient si élevées que le gouvernement italien a déclaré début juillet l’état d’urgence dans le Nord de l’Italie

 

C’est la pire sécheresse jamais recensée en 70 ans. Vous voyez la panique à Paris lorsqu’il y a de la neige ? Chez les agriculteurs du Nord de l’Italie, c’est à peu de choses près la même situation. Peu habitués à subir des périodes de sécheresse intense, ils n’étaient pas préparés et n’ont pas mis en place de système d’irrigation pour faire face à de telles conditions climatiques.

 

Les régions d’Emilie-Romagne, de Frioul-Vénétie julienne, de Lombardie, de Vénétie et du Piémont étaient les plus touchées par la sécheresse. La vallée du Po est extrêmement sèche, conséquence de ces températures anormalement élevées. 

La production d'olives en péril

Sans eau dans les sols, les olives ne poussent pas. Adobestock

Qui dit sécheresse dit agriculture en péril. Les producteurs d’huile d’olive pâtissent de cette sécheresse. Cette année, la récolte des olives est mise à mal du fait des fortes chaleurs. Les sols manquent tellement d’humidité que certains oliviers, des arbres réputés pour supporter la chaleur, ne produisent cette année aucun fruit. 

 

Au-delà des enjeux économiques évidents que cela soulève se pose aussi la question des stocks mondiaux.

 

L'Italie est le 2e plus gros producteur d’huile d’olive dans le monde, juste après l’Espagne. Chaque année, ce sont environ 250 000 tonnes d’huile d’olive qui sont produites dans la botte. Si le pays ne peut pas assurer cette production, c’est autant de bouteilles d’huile qui manqueront sur le marché mondial.

 

Dans un article du Guardian, un analyste du groupe d'études de marché Mintec estime que « la production italienne pourrait être inférieure de 20 à 30% à celle de l'année dernière ». 

Une augmentation pouvant aller jusqu'à +50%

Le prix de l'huile d'olive pourrait fortement grimper. Adobestock

Une récolte fortement impactée, c’est une production amoindrie et un prix de vente qui pourrait grimper fortement. 

 

« Selon les contacts de l'industrie, la baisse de la production et, par conséquent, l'offre limitée d'huile d'olive entraîneront probablement une augmentation des prix dans les mois à venir » confirme le journaliste du Guardian. En un an, les pâtes ont pris 15% et la farine 10%. On accuse même une augmentation historique du prix du saumon. De toute évidence, l'inflation n'est pas prête de s'arrêter. 

 

L’huile d’olive n’est pas le seul produit concerné par la sécheresse intense en Italie. Les producteurs de sauce tomate et de riz arborio, deux produits typiquement produits dans la vallée du Pô, ont vu leurs récoltes chuter drastiquement. Les consommateurs se préparent à voir les prix flamber de +50%. Pour vous aider dans cette période pas évidente lorsque l'on a un budget serré, voici des astuces concrètes pour faire des économies sur vos courses.

Vidéo suggérée

Dans le même univers