• Connexion
  • Inscription
Vous buvez du vin ? Attendez-vous à ce qu’il change cette année

Vous pensiez en connaître un rayon sur les choses précoces ? Vous n’avez pas encore tout vu. Dans la famille précoce, on demande le raisin de ce domaine de l'Aude. Il est tellement en avance que les vendanges ont commencé depuis le 25 juillet, avec 3 semaines d'avance sur le calendrier habituel. Explications.

Les vendanges ont commencé 3 semaines plus tôt. Adobestock

Le réchauffement climatique bouleverse nos habitudes. Alors que les récoltes de raisins étaient fixées à la fin août depuis des décennies, voilà qu'elles ont commencé avec plusieurs semaines d’avance cette année à Fitou. La faute aux vignerons qui s’ennuyaient hier matin ? Certainement pas. Si les vendanges ont commencé dès le 25 juillet dans ce petit coin de l’Aude, c’est parce que le dérèglement climatique a accéléré la maturité des cultures, et pas que des raisins, ce petit fruit qui a de multiples bienfaits

 

« La sécheresse des dernières semaines a accéléré la maturité des céréales : certaines sont prêtes avec trois semaines d’avance, et trois jours de canicule terrible ont fait le travail de mûrissement de 10, 15 jours » s’inquiétait Christiane Lambert, présidente de la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles, devant nos confrères de l’AFP, d’après les infos reprises par Konbini Food

La récolte dépend des cépages

Un mûrissement précoce, c'est une récolte précoce. Chaque année, les récoltes de raisins grapillent quelques jours sur le calendrier. Mais le cas du domaine de cette ville n'est pas la norme, pour le moment. Si, à Fitou, cette récolte a débuté en juillet, les vignerons d'autres vignes et d'autres cépages prévoient une vendange pour fin août malgré tout... si tout va bien.

Un sol plus sec... et des vins plus doux

Les vignerons s'inquiètent de l'état de leurs récoltes. Adobestock

Le planning des saisonniers et la santé des cueilleurs ne sont pas les seuls points qu’il faut prévoir. La hausse des températures assèche les sols et les vignes. La chaleur perturbe le cycle des vignes qui peuvent avoir du mal à faire face. Elles s’assèchent, puisent de l’eau dans les raisins qui ne seront plus bons à récolter. Avec tous ces aléas, les vignerons s’attendent à un rendement moins bon cette année. Rappelons qu'en 2021, les récoltes pour le vin avaient déjà chuté de 30%. Espérons que la situation s'améliore dans les prochaines semaines, bien que la pluie ne soit pas au rendez-vous pour le moment.

 

D’autre part, les fortes chaleurs peuvent influencer le goût du vin. Plus il y a de soleil, plus les fruits sont matures. Plus les fruits sont mûrs, plus ils sont sucrés. Le vin aura un taux de sucre plus élevé. Vous aimez les vins secs ? Déso pour vous. Vous allez peut-être ne pas avoir le choix que d'apprécier le Muscat. 

 

Entre la neige, le gel et maintenant la chaleur : il devient de plus en plus complexe de protéger ses plantations et de cultiver des fruits et des légumes en maintenant un rendement satisfaisant. A cause de la neige, on s'inquiétait déjà de perdre jusqu'à 100% des récoltes en mars. 

Vidéo suggérée

Dans le même univers