• Connexion
  • Inscription
Vous ne pourrez bientôt plus consommer français et voici pourquoi

La chaleur a un impact direct sur votre panier de courses. A cause de la sécheresse et des restrictions d'arrosage que subissent les agriculteurs, la production française de fruits et légumes pourrait être mise à mal. 

Doit-on dire adieu aux légumes cultivés en France ? Adobestock

Il y a quelques jours, on vous expliquait en quoi la sécheresse avait un impact sur la production de pommes de terre françaises. Les températures élevées et les épisodes de canicules menacent également la production de miel, de lait et de nombreux autres produits issus de l'agriculture. 

 

On pourrait se dire que les pluies torrentielles qui ont frappé la France ce mardi 16 août, en causant des dégâts matériels et humains conséquents, suffisent à endiguer les enjeux liés à la sécheresse intense. Mais c'est peu probable. La raison est simple. Comme l'explique la journaliste Syrielle Mejias dans une vidéo du Monde, "la sécheresse est telle que le sol est trop sec pour absorber autant d'eau en aussi peu de temps" avant de démontrer que "quand la terre est déjà humide, l'eau s'infiltre facilement. Mais quand la terre est trop sèche, elle est trop compacte. L'eau est difficilement absorbée ; une partie reste à la surface."

 

D'autre part, la pluie n'est pas suffisante pour les besoins des sols. Les nappes phréatiques sont asséchées. Pour que les cultures puissent puiser selon leurs besoins et pousser convenablement, il faut les remplir. Or, les pluies diluviennes qu'on a connues mardi ne le permettent pas à elles seules en été car l'eau s'évapore trop vite à cause de la chaleur. Il faudrait qu'il pleuve comme ça plus régulièrement et plutôt en automne et en hiver pour avoir un impact positif sur les réserves d'eau des sols. Mais ce n'est pas prévu. Malgré la pluie annoncée cette semaine, les agriculteurs vont encore pâtir de la sécheresse... et avec eux vos habitudes de consommation.

@lemondefr C’est quoi une « pluie utile » ? Faisons une expérience ! #tiktokacademie#pluie#orage#meteo son original - lemondefr

25 à 35% de légumes français en moins

Les recommandations à acheter local et de saison sont monnaie courante, particulièrement lorsqu'on s'intéresse à la notion de bien manger et aux enjeux environnementaux de notre consommation. Cette année, la consommation de fruits et légumes français pourrait être compromise. 

 

"On a des dégâts sur les rendements et nous chiffrons ces pertes entre 25% et 35%" estimait Jacques Rouchaussé, Président de la fédération Légumes de France au micro de FranceInfo mardi 16 août. Il questionnait alors la capacité de produire sur notre territoire compte-tenu des réglementations mises en place à l'égard des agriculteurs, à commencer par les restrictions d'arrosage qui ont un impact négatif sur les cultures et mettent à mal la souveraineté et la sécurité alimentaires de la France dans un contexte où 1 légume sur 2 que nous consommons n'est pas produit en France.

 

La baisse de rendement due à la sécheresse et aux restrictions d'utilisation de l'eau pourrait accroître ce chiffre. Pour s'en sortir, le Jacques Rouchaussé estime, toujours au micro de FranceInfo, que les agriculteurs Français ont aujourd'hui besoin d'aides financières pour continuer de produire des fruits et légumes locaux

Vidéo suggérée

Dans le même univers