• Connexion
  • Inscription
Voici la raison improbable qui pousse ce restaurant à vérifier votre casier judiciaire !

“Ce soir chéri, je t’emmène en prison pour manger”. Insolite et pourtant, c’est le concept original du restaurant bistronomique “Les Beaux-Mets” à Marseille. L’établissement permet aux prisonniers de se mettre derrière les fourneaux et de devenir les chefs dans le cadre d’un programme de réinsertion. Unique en son genre : on vous parle de ce projet qui va bientôt ouvrir ses portes.

Adobe Stock 

On a pu voir ces derniers temps de nombreux prisonniers se filmer pour partager leur recette directement de leur cellule sur les réseaux sociaux notamment sur TikTok. L’un des pionniers de cette tendance est sans aucun doute “UnTikTolard” qui est suivi par plus de 455 000 personnes. Chaque mois, c’est dans sa cellule que le jeune homme poste de nouvelles vidéos : des recettes de cuisine. Un véritable buzz : puisque certaines ont même été visionnées plus de 4 millions de fois. Dans ses posts, il partage ses préparations : fondant au chocolat, tacos, “Mc Fleury Merogis” ou encore tiramisu… Les déclinaisons sont nombreuses. 

 

Mais ces contenus ne sont pas toujours faciles à produire en prison, c’est d’ailleurs ce que le détenu expliquait au site “20 minutes” : “pour une vidéo d’une vingtaine de secondes, je mets à peu près deux heures pour cuisiner et environ 30 à 40 minutes pour les monter, tout cela à l’abri du regard des surveillants pénitentiaires, le soir entre deux rondes. C’est beaucoup de boulot, surtout pour me procurer tous les ingrédients que je dois cantiner [acheter à la cantine de la prison] un par un”. Mais malgré les difficultés que le jeune homme peut rencontrer, il admet : “j’adore faire ça, c’est très ludique, ça me permet de passer le temps, et de montrer un peu mon quotidien aux gens à l’extérieur

 

Car il est vrai que la cuisine est un bon échappatoire quand on est enfermé. D’ailleurs cela est tellement bénéfique que la prison des Baumettes située à Marseille a décidé d’ouvrir un restaurant bistronomique dans le cadre d'un programme de réinsertion. Là-bas, ce sont les prisonniers qui sont les chefs cuistots. On vous explique tout.

“Les Beaux-Mets” : un restaurant où les prisonniers sont cuistots !

Le restaurant bistronomique “Les Beaux-Mets” ouvrira ses portes au public le mardi 15 novembre prochain. Sa particularité ? Il est situé au cœur du centre pénitentiaire et à la tête de sa cuisine, on retrouve des prisonniers. Un projet unique en France, porté par l’association Festin, qui a pour but d’aider les détenus à se réinsérer. Le “Beaux Mets” s’impose ainsi comme le premier restaurant d’application de l’Hexagone à voir le jour au sein d’une prison et ouvert au public.



Les travaux pour le restaurant ont commencé au mois de décembre 2021, au deuxième étage du bâtiment. Le but était de créer une cuisine et une salle de 100m2 afin de recevoir au total 44 couverts.



À la tête de ce restaurant, on retrouve la Cheffe Sandrine Sollier, qui a travaillé notamment avec le Chef Gérald Passedat dans son restaurant aux 3 étoiles Michelin « Le Petit Nice » à Marseille. Pour l’occasion, la cheffe a imaginé un menu aux saveurs méditerranéennes bien sûr. Le restaurant proposera trois entrées, trois plats et trois desserts. Les clients pourront donc déguster dès cet automne, un carpaccio de Saint-Jacques aux grenades, des filets de rougets à la mousseline de pomme de terre et piment d’Espelette et finir par un croquant aux graines de Pavot et farandole de fruits. Une carte qui peut paraître à première vue difficile à réaliser, mais la cheffe explique au site “Made in Marseille” : “Le poisson est un aliment assez fin à travailler, on peut apprendre la patience, l’entraide. La carte est basée sur des techniques simples mais élaborées pour pouvoir les reproduire et apprendre un maximum de choses aux personnes détenues. On va aussi beaucoup jouer avec les textures et le visuel, sur la présentation”. Compter 35 euros pour le menu complet à midi.


Au total, 13 détenus pourront participer à ce grand projet de réinsertion qui leur permettra d’envisager un vrai avenir professionnel.
Pour information, le services sera assuré du lundi au vendredi et uniquement le midi de 12h15 et 13 heures

 

Comme le restaurant se situe dans une prison, certaines règles sont à respecter. Il est d’abord important de s’enregistrer en ligne 72 heures à l’avance afin que l’administration vérifie votre casier judiciaire. De plus, les téléphones portables ou autres appareils électroniques sont interdits pendant le repas. Le règlement ne peut se faire que par carte bancaire. L’alcool n’est pas autorisé et l’accès est refusé pour les personnes mineurs.
Il faudra donc patienter jusqu'au 15 novembre prochain pour tester ce nouveau restaurant “Les Beaux-Mets”.

Vidéo suggérée

Vous regardez : Quels sont les produits de saison en janvier ? Video 1 sur 1