• Connexion
  • Inscription
Allégé en sucres, réduit en sucres, sans sucres ajoutés, comment vraiment s’y retrouver parmi ces allégations sur les produits

Dans les allées de nos supermarchés, nombreux sont les produits qui portent une mention “sans sucre ajoutés”,“allégé en sucres”, “0 %”... Différentes formulations qui, si on ne s’y penche pas plus attentivement, peuvent sonner exactement de la même manière dans la tête du consommateur. Pourtant, ces formulations sont réglementées et encadrées par la loi. 


 

Voir la suite de cet article plus basAllégé en sucres, réduit en sucres, sans sucres ajoutés, comment vraiment s’y retrouver parmi ces allégations sur les produits
Vidéo suggérée Quels sont les produits de saison en juin ? Video 1 sur 2

© Adobe Stock 

 

Sur les yaourts, les compotes, les boissons, les confitures… Les mentions “allégées en sucres” ou “sans sucres ajoutés” pullulent. Un argument marketing lorsque l’on sait que le PNNS (Plan national nutrition santé) tend à réduire notre consommation générale de sucre. 

Des formulations aux concepts bien différents

Si vous faites attention à votre ligne, vous vous dirigez peut-être vers des produits qui prônent le “sans sucre”, “réduit en sucre” ou “faible teneur en sucre”... Et toutes ces appellations ne veulent pas dire la même chose ! En effet, ces dernières sont contrôlées et encadrées par une réglementation européenne d’après nos confrères de RMC. Ainsi, le terme “réduit en sucres” signifie que le produit contient au moins 30 % de sucres en moins par rapport à un produit similaire. Allégé en sucres indiquent aussi que le produit contient 30 % de sucres en moins. Cet allègement doit être spécifié. 

 

Le terme “faible teneur en sucres” signifie que le produit ne doit pas contenir plus de 5 grammes de sucre pour 100 grammes (si le produit est solide) ou 2,5 g pour 100 ml de produit. Enfin, le “produit sans sucres ajoutés” signifie que le produit ne contient que du sucre naturellement présent. 

 

Si vous souhaitez faire attention à votre consommation de sucre, le mieux est de jeter un œil à la composition du produit. Les ingrédients sont toujours classés de la quantité la plus élevée vers la moins élevée, cela peut donc vous donner une indication réelle sur la quantité de sucre présente.

Attention aux produits allégés

Certains fabricants, pour diminuer le taux de sucre, utilisent des édulcorants. Ces produits sont peu, voire pas du tout, caloriques. Cependant, leurs effets sur la santé pourraient être néfastes. En effet, certaines études établissent un lien entre la consommation d’aspartame et l’apparition de maladies comme le cancer. Malgré ces études, les scientifiques ne peuvent pas encore affirmer sans nuance le lien entre la consommation d’aspartame et l’apparition de ces tumeurs malignes.

 

De plus, d’après les chercheurs de l’INSERM, la consommation d’édulcorants augmenterait le risque de développer des maladies cardiovasculaires. 

 

Ces édulcorants se trouvent principalement dans les boissons sans sucre (zéro ou light), dans les sucrettes et dans les produits laitiers. Pour réduire sa consommation de sucre, le mieux serait de cuisiner maison. Le sucre blanc, par exemple, se remplace très bien par du miel.

Dans le même univers