• Connexion
  • Inscription
Ce qu'il faut savoir sur les produits tripiers car ils ne sont pas BEURK

Ils font partie de la gastronomie française depuis des lustres mais comme disent les anglais, c'est un peu « Love it or hate it ».



 



Quel dommage, car en cette période où nous luttons contre le gaspillage alimentaire, les produits tripiers sont parfaits.  Et oui, quand un animal et abattu, qu'il soit un bÅ“uf, un agneau ou un veau, il ne se transforme pas automatiquement en rôtis, steaks, côtelettes, etc. 



 



Il y a des tas d'autres morceaux pas toujours très connus et pourtant très bons et souvent économiques. 



 



Saviez-vous que depuis une dizaine d'années, on célèbre les produits tripiers durant le mois de Novembre ?



 



N'hésitez pas à retrouver toutes les recettes de produits tripers sur notre site.



 



Parce qu'en cuisine, c'est important d'être curieux et de garder l'esprit ouvert, voilà tout ce qu'il faut savoir sur les produits tripiers.



 

C'est quoi les produits tripiers ?

1 / 9
Ce qu'il faut savoir sur les produits tripiers car ils ne sont pas BEURK - Photo par Pascale WeeksCe qu'il faut savoir sur les produits tripiers car ils ne sont pas BEURK - Photo par Pascale Weeks @ Pascale Weeks
Icone flèche
Icone flèche
Icone flèche

Il s'agit de tous les morceaux de l'animal qui ne sont pas attachés à la carcasse qui va partir dans les boucheries. En France, on consomme les produits tripiers du bÅ“uf, des ovins (agneau et mouton), du veau et du porc. En vrac, il s'agit du cÅ“ur, du foie, des rognons, de la langue, de la tête, des oreilles, des pieds, des mamelles, des ris, du museau, des joues, etc. 

 

Vidéo suggérée

Dans le même univers