• Connexion
  • Inscription
Cette erreur à ne plus faire en nettoyant ses champignons

Vous avez remarqué tous les champignons en ce moment sur les étals et bien entendu dans la nature ? Il se trouve que les ¾ des champignons poussent entre septembre et novembre. Chaque année, c’est pareil, l’éternel débat revient quant au nettoyage des champignons. Nous sommes nombreux à commettre cette erreur. Explication.

Stock-Adobe

Saviez-vous qu’il existe des espèces de champignons cultivés comme les champignons de Paris, les pleurotes mais aussi les shiitakés mais que la majorité des champignons sont sauvages ? On peut même pousser des champignons à la maison grâce à des kits pour recréer une mini champignonnière à la maison. La boîte à champignons propose des kits pour faire pousser des pleurotes à la maison.


Pourquoi nettoyer ses champignons ?

Quand ils poussent à l’état sauvage, ils poussent dans la majorité des cas sur le sol ou pas loin. Il y a donc un risque de se retrouver avec un peu de terre quand on déguste les champignons et ce n’est pas très agréable.

 

Quant aux champignons de culture, selon les cas, ils poussent plus sur du substrat qui est la plupart du temps pasteurisé. 

 

Dans les deux cas, terre ou substrat, c’est plus sympa de les nettoyer pour retirer toute trace de terre ou de substrat. Qui dit nettoyer, ne veut pas nécessairement parler de grandes eaux. C’est en effet l’erreur que nous sommes nombreux et nombreuses à commettre : utiliser beaucoup trop d’eau et trop longtemps pour les nettoyer.

 

Comment nettoyer les champignons de culture ?

Stock-Adobe

Il s’agit notamment des champignons de Paris, des pleurotes et des shitakés. Vous pouvez tout à fait éviter de les passer sous l’eau. Retirez simplement le pied terreux s’ils en ont un puis, passez soit un pinceau ou une brosse à champignon humides ou du papier absorbant légèrement humide sur le champignon. Nous vous déconseillons d'utiliser un torchon, vous risquez d’avoir du mal à le nettoyer.

 

Il ne vous reste plus qu’à tester notre recette de frittata aux champignons, ces nouilles sautées aux shiitakés ou ces rillettes végétariennes aux champignons

Comment nettoyer les champignons sauvages ?

Les grosses pièces comme les cèpes ou les bolets peuvent éviter l’eau. Commencez par gratter la base du pied avec un petit couteau, juste pour retirer la terre. Prenez un pinceau ou un papier absorbant, humidifiez-les puis passez-les sur le pied et le chapeau de chaque cèpe. Cela permet de retirer toute trace de terre sans que le champignon ne se gorge d’eau.

 

D’autres types de champignons comme les girolles ou les chanterelles peuvent voire un peu d’eau, notamment si vous avez une grande quantité de champignons à nettoyer. Commencez par peler les pieds (pour les girolles) et retirer le bout terreux (pour les chanterelles et les girolles). Munissez-vous d’un couteau d’office, partez du milieu du pied et pelez vers le bas avant de tout simplement retirer l’extrémité du pied, sur quelques millimètres. Si vous avez peu de champignons, nettoyez la tête des girolles et la partie avec les corolles avec un pinceau humide.

 

Si vous cuisinez pour plus de 4 personnes, mettez les girolles dans une passoire et plongez-la dans un grand bol d’eau froide et sortez-la de suite. Les éventuelles traces de terre vont rester dans l’eau et vos champignons ne vont pas se gorger d’eau. Déposez les girolles sur du papier absorbant pour les sécher.

 

Bien choisir ses champignons : 7 astuces pour une poêlée de girolles à tomber

Vidéo suggérée

Dans le même univers