• Connexion
  • Inscription
“Les autres recettes doivent être laissées en rayon” : Jean-Michel Cohen dévoile ce qu’il faut regarder pour choisir une bonne margarine

Le nutritionniste Jean-Michel Cohen apporté son éclairage au sujet de la margarine et expliqué comment bien la choisir. 

Voir la suite de cet article plus bas
Vidéo suggérée Quels sont les produits de saison en février ? Video 1 sur 2

Adobe Stock

Contrairement aux idées reçues, la margarine ne serait pas meilleure pour la santé que le beurre. Certains seraient même produites avec un processus d’hydrogénation qui provoque l’apparition d’acides gras trans néfastes pour la santé du cœur et des artères. Quelle margarine consommer ? Le médecin et nutritionniste Jean-Michel Cohen s’est penché sur la question. 

 

Beurre vs margarine

Interrogé par Le Parisien, Jean-Michel Cohen tient à balayer certaines idées reçues : la margarine n’est pas forcément un bon substitut au beurre. Pour lui : “Tout dépend du produit choisi”. “La margarine classique est quasiment aussi grasse et calorique que le beurre. Elle est principalement constituée d’huiles végétales émulsionnées avec de l’eau. Mais pour assurer leur stabilité sous forme solide, beaucoup intègrent des huiles hydrogénées ou partiellement hydrogénées. Or on sait que le processus d’hydrogénation provoque l’apparition d’acides gras trans qui sont néfastes pour la santé du cœur et des artères”, explique-t-il. 


Le nutritionniste admet tout de même que “les margarines qui affichent une composition équilibrée en corps gras peuvent représenter une alternative intéressante au beurre, notamment pour les personnes qui doivent surveiller leurs apports en cholestérol”. “Les autres doivent être laissées en rayon”, ajoute-t-il.

 

Quelle margarine choisir ?

Pour trouver la margarine parfaite, Jean-Michel Cohen recommande d’abord de “lire attentivement la liste des ingrédients inscrite sur l’emballage et écarter en priorité les produits qui recèlent des graisses hydrogénées ou partiellement hydrogénées.” “Les marques utilisent souvent des matières grasses végétales solides à température ambiante, comme l’huile de palme, de karité ou de coprah (ou coco). Ces deux dernières soulèvent moins de polémiques que l’huile de palme mais elles contiennent également des acides gras saturés susceptibles d’élever le cholestérol sanguin”, alerte le nutritionniste. 


Pour lui, une bonne margarine “doit apporter des acides gras poly-insaturés (huile de lin, huile de colza…)” Son conseil : “privilégiez les produits dont le rapport oméga 6/oméga 3 est inférieur à 5” et se tourner vers des marques qui “ne contiennent pas trop d’additifs et qui présentent une teneur notable en vitamine D, en vitamine E (jusqu’à 25 mg/100 g parfois) et en calcium”. Concernant la dose journalière à ne pas dépasser, le médecin recommande de rester entre 10 et 20 g par jour.

Dans le même univers