Icone utilisateur
  • Inscription
Sommeil, digestion, etc. : les idées reçues sur le thé enfin vérifiées

Vous êtes tranquillement installé dans votre lit, prêt à dévorer les 50 dernières pages de votre roman. Il ne manque qu'un bon thé de Noël pour être en mode "cocooning”. Mais cette tasse de thé vous empêchera de dormir, non ? Digestion, hydratation, sommeil, caféine et anémie en fer : François-Xavier Delmas, fondateur du Palais des Thés, fait le point avec nous sur ces idées reçues autour du thé. 


 

Le thé empêche de dormir : vrai et faux

Le thé est un stimulant, pas un excitant. Il y a moins de risques qu’il vous empêche de dormir. Mais il peut y avoir un effet psychologique : si l’on se dit que cette tasse va nous empêcher de dormir, alors elle pourrait vous empêcher de dormir.” 

 

Si, comme nous, vous ne voyez pas trop la différence entre “stimulant” et “excitant”, François-Xavier Delmas nous éclaire. 

 

La caféine présente dans le thé se diffuse lentement et longtemps (environ 10 heures) dans le sang pour maintenir l’esprit en éveil. Alors qu’un café aura un effet immédiat et intense, mais sur un moins long terme, seulement 2 à 3 heures.” 

 

Si, vraiment, vous voulez être certain de dormir à poings fermés, le spécialiste du thé vous donne ses astuces pour éliminer la caféine de votre tasse. “Faites infuser une première fois votre thé durant 15 secondes, jetez l’eau et refaites infuser. La caféine se diffusera très rapidement dans la première eau tandis que les arômes se diffuseront tout au cours de la deuxième infusion”.

 

Autre possibilité : faites infuser votre thé dans de l’eau à 70°C, pas plus. La chaleur ne sera pas assez élevée pour que la caféine puisse se libérer, mais suffisamment chaude pour que les saveurs se diffusent. Bon à savoir, non ?

Plus le thé infuse, plus il sera fort : faux

En amertume, oui. En caféine en revanche, c’est tout le contraire.

 

"Plus on laisse le thé infuser, plus on aura une sensation d'astringence, un côté âpre... et moins de caféine" explique le fondateur du palais des thés. Alors la prochaine fois, un conseil : n’oubliez pas votre boule à thé dans la tasse pendant 20 minutes.

Il ne faut pas boire de thé pendant les repas : vrai

Si vous êtes en carence de fer, on a peut-être trouver la coupable : votre tasse de thé. 

 

Le thé contient des tanins. Ces molécules gênent l’assimilation du fer ingéré pendant les repas.”

 

Les tanins d'une tasse de thé inhiberaient l'absorption du fer des végétaux à hauteur de 60%. L'acide folique serait lui-aussi impacté par nos gorgées de thé ; c'est d'ailleurs pour cela que l'on recommande aux femmes enceintes de ne pas boire de thé aux alentours des repas. Puisqu’il vaut mieux prévenir que guérir, veillez à laisser 30 minutes entre le repas et l’heure du thé (avant et après) pour être certain de ne pas gêner l'absorption du fer par l'organisme.

Le thé aide à digérer : vrai

C’est ce que l’on dit, oui. Cela serait d’autant plus vrai pour les thés sombres.” 

 

Mais sombre ou pas, une tasse de thé chaud 1 heure après un repas copieux, c’est toujours bon à prendre selon M. Delmas. Et pour cause : le thé est riche en antioxydants qui participent au bon fonctionnement du transit. Si on peut encourager notre flore intestinale à travailler tout en se régalant d'un bon thé, on ne dit pas non. 

Le thé à jeun est déconseillé car il donne des nausées. Faux

Peut-être que oui, peut-être que non. En fait, si vous avez des nausées en buvant votre thé au réveil, ce serait plutôt dû à la façon dont vous le préparez qu'au thé en lui-même. Mince, nous qui pensions qu'il suffisait de plonger notre boule à thé dans l'eau chaude et d'attendre, c'est loupé.

 

Si on laisse le thé dans l'eau bouillante pendant mille ans, on peut avoir une sensation d'âpreté et d'astringence qui apparaît. C’est peut-être ce goût qui vous provoque ces nausées”.

 

Désormais, le plus dur sera d’être suffisamment réveillé pour préparer correctement notre thé dès le réveil, alors que c'est justement ce thé qui est censé nous réveiller… 

Le thé chaud désaltère plus quand il fait chaud : Faux

En fait, ce n'est pas aussi simple que ça. Si vous buvez trop chaud, le corps va transpirer pour réguler sa température interne, mais au risque d'être déshydraté plus vite en perdant beaucoup d'eau. Si vous buvez trop froid, c'est le contraire qu'il se passe. Votre corps va penser -à tort- qu'il fait plus frais et qu'il n'a plus besoin de se refroidir.

 

L'idéal serait plutôt de boire votre thé ni trop froid ni trop chaud, aux alentours de 13°C. Mais bon, on imagine bien que vous n'avez pas toujours un thermomètre sous la main. Du coup, dites-vous qu'en période de grosses chaleurs, un thé à peu près tiède, c'est bien. 

 

Un immense merci à François-Xavier Delmas, fondateur du Palais des Thés. Ses thés sont disponibles dans les boutiques Palais des Thés, en livraison et en click & collect.

Vidéo suggérée

Vous regardez : Macarons au thé vert matcha

Dans le même univers