• Connexion
  • Inscription
Attention aux arnaque à la truffe pour noël !

On est parfois tenté d'acheter une petite truffe ou des produits à base de truffes pour donner un côté festif et chic à nos plats du réveillon. Mais attention à ce que vous achetez : vous pourriez être très déçu et vous faire avoir. 

Voir la suite de cet article plus basAttention aux arnaque à la truffe pour noël !
Vidéo suggérée Quels sont les produits de saison en juin ? Video 1 sur 2

Ne vous faites pas arnaquer en choisissant vos truffes. Adobestock

S'il y a bien une occasion dans l'année où les Français dépensent sans compter, c'est à noël. Foie gras, chapon, caviar ou truffe : chacun y va de son mets le plus raffiné pour séduire les convives. Mais avec  l'inflation, tout le monde ne peut pas se permettre ces ingrédients de luxe. Ils se tournent alors vers des produits "à base de" ou "arôme naturel de".

 

Si l'idée de sublimer un plat de fêtes grâce à ces produits parfumés peut facilement séduire, surtout au vu prix plus qu'abordable de certains d'entre eux, réfléchissez-y à 2 fois avant de céder à la tentation. Et pour cause : vous risqueriez de vous faire arnaquer si vous n'êtes pas vigilant. 

Les truffes sont de sortie

Peut-être ne le savez-vous pas, mais la truffe a une saison. Comme n'importe quel champignons, elle ne pousse pas n'importe quand et n'importe comment. Si l'on peut en profiter pour noël et le 1er de l'an, c'est parce que ce produit d'exception est de sortie pile pour la période des fêtes, à partir du 1er décembre dans le Périgord, jusqu'au 31 janvier pour la truffe grise de Bourgogne et jusqu'au nouvel an pour la truffe blanche italienne

 

Premier constat : toutes ces truffes n'ont pas la même saisonnalité ni les mêmes besoins pour pousser... et pas les mêmes saveurs. Certaines, à l'image de la truffe d'été, coûtent bien moins chères que leurs cousines, et sont moins parfumées. Voici tout ce que vous devez savoir avant d'acheter une truffe noire riche en saveurs.

Une bonne truffe doit sentir fort

Vous voulez faire plaisir à vos invités pour noël en leur proposant un mets raffiné et parfumé à la truffe, mais vous ne savez pas comment la choisir et avez peur de vous faire arnaquer ? Rassurez-vous, on est là pour vous aider. Voici les critères à regarder pour choisir votre truffe. 

 

  • Sa maturité : la truffe doit être mûre à point. Elle ne doit être ni spongieuse ni trop dure. Pour savoir si elle n'est pas trop mûre, sentez-la. Si elle dégage peu d'odeurs, elle n'est plus très fraîche, pas assez mûre ou c'est une truffe d'été, une variété moins rare.

 

  • Son aspect : Inspectez la truffe sous tous les angles. Pas question de dépenser des mille et des cents dans une truffe qui aurait un ver en animal de compagnie. La truffe doit être lisse, ferme, dense et sans défaut. Pour s'assurer de sa texture, demandez un coup de canif sur la truffe. Ainsi, vous pourrez vous assurer que la chair est noire et veinée de blanc. Pour connaître le poids idéal à choisir et toutes les autres questions que vous vous posez, on vous dit comment choisir, conserver et cuisiner une truffe noire.

 

  • Sa provenance : On l'a dit : la truffe noire vient du Périgord, la grise de Bourgogne et les alentours et la truffe blanche du Piémont. 

 

Lorsqu'on n'a pas la possibilité d'acheter une truffe, on se tourne alors vers des produits dits "à la truffe". Huile d'olive pour assaisonner notre salade, sel pour parfumer n'importe quel plat ou encore fromage à la truffe pour finir le repas en beauté : aujourd'hui, de nombreux aliments sont proposés au parfum de truffe. Mais en contiennent-ils réellement ? 

Les produits parfumées à la truffe sentent l'arnaque

Sur ce point, le scientifique et auteur du livre La Truffe au cœur de nos sens Jean Claude Pargnet est très clair. Selon lui, «les grands groupes de l’agroalimentaire ont trouvé l’astuce : ils utilisent la pellicule noire de truffes sans goût, comme celles venant de Chine ou encore la truffe d’été, pour les broyer en éclats qui, une fois mélangés à des molécules artificielles, dont certaines voisines du pétrole, ont ensuite l’apparence de notre truffe du Périgord. Mais c’est un fake absolu» révèle-t-il à nos confrères du Parisien dans leur article en date du 29 novembre. 

 

Fort heureusement, tous les produits ne sont pas de l'arnaque pour autant. Pour s'assurer de la présence de truffe noire dans ce que vous achetez, il suffit de regarder l'étiquette et d'y voir la mention tuber melanosporum, le nom scientifique de la truffe noire du Périgord. Si ce n'est pas indiqué ou que le pourcentage est inférieur à 3%, le spécialiste interrogé dans les lignes du Parisien conseille de passer votre chemin. Si vous avez trouvé la perle rare, on vous suggère de la cuisiner dans ce risotto pour lui donner de la profondeur. 

Dans le même univers