Icone utilisateur
  • Inscription
Cocotte-minute : comment ça marche et que faire avec ?

J'ai toujours vu mes parents cuisiner avec une cocotte-minute. Quand j’ai commencé à mon tour à cuisiner, je m’en suis rapidement fait offrir une et depuis, elle fait partie de mon quotidien. La cocotte minute permet de gagner un temps fou et de faire des économies d'énergie. Restez avec nous, on vous apprend comment bien l'utiliser dans votre cuisine de tous les jours.


 

L'histoire de la Cocotte-minute

Saviez-vous que Cocotte-minute est une marque déposée par SEB depuis 1966 et que son nom générique est l'autocuiseur ? En revanche, le terme cocotte-minute avec un c minuscule, comme c'est le cas avec le terme frigo, est rentré dans le langage courant. On peut donc parler de sa cocotte-minute pour n'importe quel autocuiseur.

 

C'est au lendemain de la seconde guerre mondiale que l'autocuiseur devient très populaire. Dans les années 50, il y avait encore beaucoup de restrictions et la nourriture n'était pas très variée (source : le livre Ma cocotte bien aimée d'Aurélie Brayet). L'idée était de trouver un moyen de faire cuire les « bas morceaux » de viande rapidement sans consommer trop d’énergie. Ces morceaux économiques ont en effet besoin de d'une cuisson longue pour devenir tendres.

Cocotte-minute, comment ça marche ?

Le principe est de faire cuire les aliments dans un liquide ou à la vapeur, mais à plus de 100°C (sous pression), ce qui n'est pas possible dans une casserole classique.

Pour accélérer la cuisson, il fallait réussir à faire chauffer de l'eau dans un récipient hermétiquement clos afin que l’eau, une fois à 100°C puisse se transformer en vapeur mais sans s'échapper du récipient. Les molécules de la vapeur s'entrechoquent, la pression monte, ainsi que la température. Pour éviter les problèmes, la cocotte-minute est équipée d'une soupape qui permet au surplus de vapeur de s'échapper au cours de la cuisson. 

 

Les premiers autocuiseurs apparaissent en 1902. Chez SEB, le lancement de la Super Cocotte en 1953 est une histoire de famille. Ils ont su faire preuve d'innovations techniques et d’une très bonne communication. 

 

SEB s'est appuyé sur un réseau de petits quincailliers et revendeurs en organisant des concours de vitrines et en récompensant les meilleurs vendeurs. La force de SEB a été aussi de s'appuyer sur un livre de recettes écrit par Françoise Bernard, une femme pétillante et passionnée qui avait compris que sa force était de transmettre la cuisine technique des chefs en employant un langage compris par tous.

 

Saviez-vous d'ailleurs que Françoise Bernard est un pseudo constitué des prénoms les plus courants à cette époque ?

Comment utiliser votre cocotte minute ?

Une fois votre cocotte-minute fermée puis posée sur une source de chaleur, la pression va monter et la vapeur va s'échapper à travers la soupape. Quand la soupape « chuchote », baissez le feu au fur et à mesure. La cuisson en cocotte ne demande pas beaucoup d'énergie et c'est ce qui la rend économique.

Le temps de cuisson se calcule une fois que la soupape chuchote. Au départ, référez- vous au livre qui accompagne votre cocotte.

 

Bon à savoir : le temps de cuisson est en moyenne 2,5 fois inférieur à celui d'une cocotte classique.

 

En fin de cuisson, on retire la cocotte du feu et on fait sortir la pression (vapeur) en retirant la soupape. Pour éviter de transformer votre cuisine en sauna, vous pouvez mettre votre cocotte dans l'évier et faire couler de l'eau froide sur le couvercle, ce qui fait baisser la pression en quelques secondes. Dans les deux cas, quand plus rien ne s'échappe de la soupape, c'est bon. 

 

Bon à savoir : depuis pas mal d'années, les autocuiseurs ne risquent pas d'exploser car vous ne pourrez pas l'ouvrir tant qu'il reste de la pression à l'intérieur. 

 

Précautions d'utilisation :

 

  • Pensez à changer de joint régulièrement. Si vous voyez en cours de cuisson de l'eau qui s'échappe du couvercle, c'est que votre cocotte n'est plus étanche et qu'il faut changer le joint.

 

  • Veuillez à mettre assez l'eau mais pas trop non plus (se référer à la notice de votre ustensile de cuisson).

Quelles recettes avec votre cocotte-minute ?

Des légumes ou des pommes de terre à la vapeur

 

Pour cela, mettez un peu d'eau dans le fond de la cocotte, disposez les légumes dans le panier vapeur et mettez la cocotte en route. La cuisson prend 2,5 fois moins de temps que si vous cuisez les légumes dans de l'eau.

 

Des soupes

 

Vous pouvez aussi faire cuire des légumes dans du bouillon, sans utiliser le panier, c'est bien pratique par exemple pour faire des soupes. Dans ce cas, faites revenir les oignons et autres aromates dans de l'huile d'olive, ajoutez les légumes, mélangez, ajoutez du bouillon et mettez la cocotte en route. Enorme gain de temps, notamment avec des légumes qui mettent du temps à cuire comme les carottes par exemple.

 

Des plats mijotés

 

La cocotte-minute est la reine pour cela. N'oubliez pas que c’était sa fonction première. Procédez comme dans une cocotte en fonte ou dans une sauteuse (faites colorer la viande et les aromates puis couvrez de bouillon) puis mettez la cocotte en route afin de faire cuire votre plat mijoté sous pression. La cuisson prend presque 3 fois moins de temps que dans une cocotte traditionnelle et votre viande sera bien fondante car le processus de cuisson sous pression permet d'accélérer la transformation du collagène des viandes dites fermes en gélatine, ce qui va les rendre bien fondantes.

 

Des légumes secs 

 

La cocotte-minute vous rendra de très grands services pour faire cuire des légumes secs qui prennent du temps en cuisson traditionnelle. N'oubliez pas de les faire tremper et de mettre suffisamment d'eau. Comptez un temps de cuisson environ 2,5 fois inférieur à celui dans une cocotte classique, soit 25 minutes pour des haricots secs ou des pois chiches et une dizaine de minutes pour des lentilles.

 

Des céréales

 

Privilégiez les céréales qui mettent du temps à cuire, comme le petit épeautre ou le riz complet et faites-les cuire par absorbation.

 

Des desserts 

 

Et oui, on peut faire des desserts en cocotte-minute. On y pense par exemple pour faire des compotes de pommes, de poires ou de coings mais aussi pour faire des crèmes renversées (on met la préparation dans des ramequins que l'on pose dans le panier vapeur. Sur le même principe, on fait cuire des moelleux au chocolat pendant une dizaine de minutes. 

 

La recette qui fait plaisir : le flan minute en cocotte-minute

 

Fouettez 5 oeufs avec 50 g de sucre et les graines d'une gousse de vanille. Ajoutez 1 demi-litre de lait et fouettez. Versez dans un moule beurré, recouvrez d'une feuille de papier cuisson, déposez le moule dans le panier de la cocotte, versez de l'eau au fond et faites cuire pendant 14 minutes, à partir du moment où la soupape chuchote.

Vidéo suggérée

Dans le même univers