• Connexion
  • Inscription
Croque-monsieur : savez-vous pourquoi ce classique qu’on aime tous s’appelle ainsi ?

 


Si l’on devait choisir un grand classique des plats de brasserie, ce serait le croque-monsieur ! Mais savez-vous pourquoi ce plat savoureux et gourmand porte ce drôle de nom ? On vous explique. 

Voir la suite de cet article plus basCroque-monsieur : savez-vous pourquoi ce classique qu’on aime tous s’appelle ainsi ?
Vidéo suggérée Quels sont les produits de saison en juillet ? Video 1 sur 2

Adobe Stock

Du pain de mie, du jambon et du fromage, la recette de cet encas salé rime décidément avec simplicité. Tellement, qu’on le retrouve sur toutes les cartes des brasseries, ou presque. Si la simplicité de ce sandwich chaud fait l’unanimité, qu’en est-il de son nom ? Pour comprendre l’origine de celui-ci, faisons un saut dans le temps, en 1910 !

Un sandwich de cannibale

Au début du siècle dernier, la société se presse dans les grands cafés parisiens comme le Bel Âge, un café situé près de l’opéra, tenu par un certain Michel Lunarca. Là-bas, on y sert des sandwichs frais. Seulement, la foule qui s’y presse épuise les stocks à grande vitesse et le café se retrouve sans baguette. Pour le patron du bistrot, pas question de laisser filer les nouveaux clients chez la concurrence ! Ni une, ni deux, il remplace la baguette traditionnelle par du pain de mie, y dépose les ingrédients habituels entre deux tranches et passe le tout au four pour un côté plus croustillant. Le nouveau sandwich fait l’unanimité, à tel point que la concurrence taille à M. Lunarca, la réputation d’un cannibale ! Une réputation qui lui colle à la peau, surtout après avoir dit, sur le ton de la boutade, qu’il y avait de la “viande de monsieur” dans son sandwich. Le nom est resté. Cependant, tout ce mystère autour du fameux sandwich cannibale n’a fait que populariser cette recette hors du commun.

Les recettes liées

Croque-monsieur parisien

Croque-monsieur parisien

Le classique des brasseries parisiennes ! Un croque monsieur tout simple....    

Icone étoile Icone étoile Icone étoile Icone étoile Icone étoile Icone étoile
(22 notes)
Le VRAI croque-monsieur

Le VRAI croque-monsieur

À la carte de toutes les brasseries de France, le croque-monsieur est une recette intemporelle. Si vous n'avez pas d'inspiration pour le repas du soir, cette…

Icone étoile Icone étoile Icone étoile Icone étoile Icone étoile Icone étoile
(322 notes)
Croque Madame

Croque Madame

Une recette simple, rapide et complète pour un dimanche reposant.

Icone étoile Icone étoile Icone étoile Icone étoile Icone étoile Icone étoile
(27 notes)

D’autres versions du croque-monsieur

Le croque-monsieur devient si populaire que certains auteurs de l'époque l’évoquent même dans leurs pages, tels que Marcel Proust. Mais ce n’est qu’en 1966 que le sandwich chaud trouve sa véritable définition. En effet, un académicien du nom de Louis Leprince-Ringuet se penche sur celle-ci et établit qu’un croque-monsieur est un “mets composé de deux tranches de pain de mie entre lesquelles on a placé du jambon recouvert de fromage et que l’on passe au four.” Une variante féminine appelée croque-madame voit également le jour, avec un œuf au plat sur le dessus du sandwich qui représenterait le chapeau de ces dames. Enfin, pour les plus gourmands, il existe aussi une variante du croque-monsieur à la béchamel, encore plus moelleux et gourmand !

Dans le même univers