• Connexion
  • Inscription
Équilibrés et rigolos : 5 plats qui feront sourire les enfants

“Goûte avant de dire que tu n’aimes pas” : ça, c’est vous. Du moins, c’était vous avant de tomber sur cet article qui va révolutionner vos repas (nous, prétentieux ?). Au menu : des plats équilibrés, adaptés aux besoins des enfants, mais avec un dressage fun… adapté aux caprices des enfants. Zoom sur un savant fou en carottes râpées, un lion sauvage à base de pâtes de lentilles corail, une monstrueuse omelette aux légumes et tant d’autres plats à servir aux bambins les plus exigeants.


 

Ne nous en dites pas plus : si vous avez cliqué sur cet article, c’est que le dîner d’hier ne s’est pas passé exactement comme prévu. Les haricots ont encore fini à la poubelle ou dans votre lunchbox de ce midi plutôt que dans l’estomac des enfants. Si on vous avait déjà donné pas mal de pistes pour faire manger (et apprécier) des légumes à vos enfants, on a décidé d’aller plus loin en vous montrant comment dresser facilement les assiettes de sorte à ce qu’elles soient appétissantes et aiguisent la curiosité gustative des petits et des grands. 

 

Une omelette aux légumes façon monstre gentil

L'omelette aux légumes fait fureur auprès des enfants. Adobestock

Les protéines sont essentielles à la croissance des enfants, et les légumes indispensables pour les vitamines, les minéraux et les fibres qu’ils contiennent. Mais voilà : un haricot, c’est “beurk”. Apparemment. Sauf quand il est intégré dans une tortilla ou qu’il se hérisse sur la tête d’un monstre. 

 

On vous donne une astuce : les petits pois fonctionnent aussi très bien en omelette pour un monstre qui aurait attrapé une drôle de varicelle. Et les brocolis en cheveux, ça passe toujours. 

Des pâtes qui rugissent !

Le prédateur sera mangé. Adobestock

Armez-vous de pâtes colorées, de préférence à base de légumineuses. On trouve aujourd’hui des pâtes aux lentilles corail dans tous les commerces. Elles ont l’apparence et la texture des pâtes… mais les bienfaits des lentilles. Que des bons points !

 

Pour la présentation, disposez au centre de l’assiette une demi-tranche de jambon ou un steak haché qui fera office de museau. 

 

Tout autour, mettez les pâtes sans vraiment passer du temps à bien les disposer. Après tout, une crinière n’est pas toujours bien coiffée, alors tant pis si les pâtes s’emmêlent entre elles. 

 

Pour les moustaches, quelques morceaux de fromage râpé seront les bienvenus. 

 

Deux pointes de ketchup ou de moutarde sur le steak pour les yeux ( des olives, des tomates cerises, du maïs ou des rondelles de cornichons vont aussi) et ce prédateur tout en couleurs et en saveurs deviendra vite la proie de votre enfant. 

Un bon clown se doit de manger beaucoup de carottes

Un clown bourré de qualités. Adobestock

Peut-être qu'une étude a déjà prouvé que les carottes ne rendaient pas seulement aimables, mais permettaient aussi d'être drôles, qui sait ? Dans le doute, mieux vaut en manger pour faire rire tous les copains dans la cour de récré. Mais pas question de manger des carottes râpées en tas et qui baignent dans la vinaigrette.

 

On ne le sait pas toujours, mais les carottes (comme les pousses de soja ou le chou rouge émincé) font de très bons cheveux pour clown. Et pour lui faire de grosses lunettes, rien de tel que des rondelles de concombre qui pointent le bout de leur nez au printemps. Que serait un clown sans son nez rouge ? Là,il n'y a pas à tergiverser : ce sera la moitié d'une tomate-cerise. Petite astuce : si vous vous lassez de faire tous les yeux de vos personnages avec des olives, vous pouvez tout à fait les troquer pour les cacahuètes, des amandes ou des noix. Les fruits à coques sont excellents pour la santé car ils contiennent du bon gras, indispensable à la santé de notre système nerveux et au fonctionnement de notre cerveau. 

 

L'idée est d'en faire une entrée fun et pleine de vitamines. Si vous voulez transformer cette recette en plat complet, il faudrait ajouter une galette épinards et quinoa, un rösti ou des falafels. Ca peut être à la place du jambon, en remplacement des yeux ou par-dessous pour faire un visage sur différentes couches façon burger.

Tu es mon rayon de soleil

La purée est rayonnante. Adobestock

Pour briller à l'école, une seule solution : manger un soleil. Heureusement, celui-ci à base de purée de carottes (mais ça marche aussi avec une purée de patate douce, de pommes de terre ou de courge) ne brûle pas. Pour ses rayons, vous avez l'embarras du choix : quelques morceaux non-mixés du légume, des copeaux de fromage râpé ou de chèvre... toutes les idées sont bonnes. Pour équilibrer tout ça, pourquoi ne pas faire le sol (c'est-à-dire le steak haché émietté ou l'oeuf qui fera office de terre) ?

Des boulettes à gogo

A chaque boulette son personnage. Adobestock

C'est bien beau toutes ses assiettes, mais encore faut-il avoir le temps, la patience et la créativité pour les faire. On sait que ce n'est pas toujours le cas. Dans ces moments-là, les boulettes et croquettes sont la solution. 

 

En plus de finir les restes, elles peuvent dissimuler sans problème féculents, légumes, viande et poisson. Ces croquettes de chou-fleur au parmesan peuvent devenir le corps d'un lapin, ces falafels ont la bonne taille pour être des souris et ces boulettes de pommes de terre à la mozzarella peuvent, avec un peu d'imagination et de savoir-faire, devenir la base d'un crabe. 

Vidéo suggérée

Vous regardez : Tajine d'osso bucco de dinde

Dans le même univers