• Connexion
  • Inscription
La moutarde de retour dans nos rayons ? La fin de pénurie (presque) annoncée

Vous l'attendiez avec impatience, un espoir est enfin envisagé : la fin de la pénurie de moutarde sera-t-elle bientôt qu'un lointain souvenir ? Entre la satisfaction des récentes récoltes françaises et l'appréhension de la situation Canadienne, la question est sur le tapis.

En avril dernier, le monde cédait à la panique. La sécheresse canadienne a fait chuter la production de graines de moutarde dans le pays. Le Canada étant le plus gros producteur de graines de moutarde au monde, la France se reposait sur leurs récoltes. Il a fallu rebondir. Et là, vous vous dites que la France a plus d'un tour dans son sac. Oui, mais la carte joker, à savoir le deuxième producteur mondial de graines de moutarde, est actuellement en guerre contre le 5e du classement (si vous vivez dans une grotte, on parle du conflit Russo-Ukrainien). Et ça, ça complique les choses. Bref, toutes les conditions étaient réunies pour créer unepénurie mondiale de moutarde.

 

Pour tenir le coup, chacun y est allé de sa petite astuce. Ici et là, on suggérait quelques alternatives. Raifort, tapenade ou harissa : voici comment la remplacer dans vos recettes. Mais, pour les puristes, rien n’y fait. Dans le Hot-Dog, en accompagnement d’une entrecôte ou dans la vinaigrette, c’est moutarde ou rien. Pour éviter que cette pénurie ne vous monte au nez, on a trouvé une solution. Il suffit de faire votre moutarde vous-même. Voici la recette de la moutarde maison

 

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par 750g (@750grammes)

Certains ne croient pas du tout en cette pénurie. Depuis qu'un routier a posté une vidéo où l'on voit des cagettes de moutarde stockées dans un entrepôt, des centaines de personnes crient au mensonge sur les réseaux sociaux. D'autres, bien loin de tout ce raffut, prennent juste leur mal en patience. Bonne nouvelle : ils n'auront pas à attendre trop longtemps, si tout va bien. Aux dernières nouvelles, la situation s'améliorerait.

+50% de récolte par rapport à 2021

La récolte française est particulièrement bonne. Adobestock

Si les agriculteurs espèrent une accalmie, c’est parce que la première récolte bi-annuelle qui vient de se finir a été particulièrement bonne. Cela s’explique par un climat ni trop chaud, ni trop froid, ni trop sec. La météo était à la culture ce que le lit de Petit Ours Brun est à Boucle d’Or : idoine. Mais ce n’est pas le seul facteur à prendre en compte. Les insectes, particulièrement nocifs dans ce type de culture, ont été moins nombreux que les années précédentes. Cette année, les agriculteurs dénombrent moins de ravages provoqués par ces insectes

 

Les planètes étaient donc enfin alignées pour permettre aux producteurs d’entrevoir une amélioration de la situation. “La récolte de 2022 en France est 50 % plus importante qu’en 2021” se félicite Luc Vandermaesen, président de l’Association Moutarde de Bourgogne, à nos confrères du Parisien. Mais cette récolte est-elle suffisante pour répondre à la demande ? Rien n’est moins sûr.

Les récoltes Françaises ne suffiront probablement pas

La pénurie de moutarde est-elle vraiment finie ? Adobestock

Si tous ont espoir que la situation revienne à la normale d’ici quelques mois, le président de l’Association n'est pas naïf pour autant. Il craint, à juste titre, que la production française ne suffise pas. Car, pour rappel, 80% des graines de moutarde utilisées pour produire de la moutarde viennent du Canada. Tous les regards sont donc tournés vers ce pays, où les récoltes débuteront d'ici quelques mois. On va donc devoir patienter jusqu'en décembre, voire début janvier 2023 pour être fixé sur l'évolution de la situation. 

 

D’ici là, on croise les doigts pour que la récolte bourguignonne, seule en France, suffise à produire suffisamment de moutarde pour débuter la saison du pot-au-feu et du lapin à la moutarde dignement.

Vidéo suggérée

Dans le même univers