Connexion

Le come-back du bouillon, vraie bonne idée ou tendance ephémère ?

Il revient en force sur nos tables, pour le plus grand bonheur de nos papilles. Sain, léger, savoureux, le bouillon a tout pour plaire ! 

 

Bon pour la forme

 

Qui ne s’est jamais préparé un petit bouillon pour apaiser son estomac barbouillé après un lendemain de fête un peu trop arrosé ?!  Véritable potion magique, ce breuvage a tout bon côté santé : réconfortant, il nous réchauffe en hiver et réhydrate l’organisme tout en légèreté. Car n’oublions pas qu’il est principalement constitué d’eau ! Après une gastro, ou plus simplement après une séance de sport, le bouillon permet de compenser les pertes hydriques.

Mieux encore, c’est un véritable concentré de nutriments. Car en cuisant, les minéraux et vitamines (et notamment la vitamine C) contenus dans les aliments qui composent le bouillon s’échappent dans l’eau. Boire le bouillon permet donc d’absorber tous ces précieux nutriments. 

 

Le bouillon, base de la cuisine

 

Force est de constater que le bouillon n’a jamais vraiment disparu de nos assiettes et qu’il reste la base de la cuisine. Comme l’écrivait Alexandre Dumas dans son « Grand dictionnaire de la cuisine », « Il n'y a pas de bonne cuisine sans bon bouillon ; la cuisine française, la première de toutes les cuisines, doit sa supériorité à l'excellence du bouillon français » ! On ne fait donc que le redécouvrir.

D’ailleurs, les chefs n’en finissent plus de l’encenser et de le porter aux nues. De Gérald Passédat à Sylvestre Wahid, en passant par William Ledeuil (qui en a même fait un livre), les cuisiniers, en plus d’utiliser le bouillon comme base incontournable de jus et de sauces, n’hésitent pas à le mettre à la carte, le revisitent et le subliment en y apportant une touche créative.

Mais la France n’a pas l’apanage du bouillon ! Au Japon par exemple, le dashi, bouillon qui sert de base à de nombreux plats, a dépassé les frontières et rencontre un véritable succès en Occident.

 

Du nouveau dans les rayons !

 

Tout le monde connaît les fameux « bouillons-cubes ». Bien loin du bouillon maison, ils sont souvent trop riches en sel et contiennent des ingrédients parfois peu recommandables (sirop de glucose, huile de palme, additifs).

Mais depuis quelque temps, on voit arriver des bouillons « premium », véritables concentrés de saveurs (et avec une liste d’ingrédients beaucoup plus courte !). Les marques « Ariake, « Chic des Plantes » ou « Bü » ont investi les rayons des épiceries fines. Naturels, sans additif ni conservateurs, ils se boivent tels quels ou s’utilisent pour concocter des soupes, cuire des pâtes, pocher un pavé de poisson ou concocter un risotto.

Ces produits arrivent à point nommé, à l’heure où le consommateur est de plus en plus soucieux de sa santé et veut manger mieux. Le bouillon s’inscrit totalement dans cette tendance du retour vers le bon, le simple, le sain et l’authentique, et semble donc avoir de beaux jours devant lui !

Vidéo suggérée

Dans le même univers