Logo de la boutique de 750gPanier
Mon compte
  • Inscription

Le gâteau magique, c'est pas bon et ça m'énerve !

Pour ceux et celles qui vivent dans une grotte comme dirait une blogueuse culinaire très connue, le gâteau magique, c'est cette simple pâte à gâteau très liquide qui une fois cuite se transforme en un gâteau tri-couche : une couche façon flan, une couche plus crémeuse et une couche façon génoise ou biscuit à la cuillère.

 

Tout semble avoir commencé sur les réseaux sociaux anglo-saxons sous le nom de « Magic Cake ». 

 

Bon nombre de curieux se sont lancés, on a vu les premiers gâteaux magiques arriver sur les blogs de cuisine et sur les sites. Il existe à ce jour deux livres sur le sujet chez des éditeurs français.

Le gâteau magique est devenu viral comme on dit dans les séries américaines.

 

J'ai essayé et c'est pas bon.

 

Oui, c'est magique, OK !

 

En revanche, la couche flan est bien moins bonne qu'un vrai flan, normal, le coté moelleux s'est sauvé dans la couche du milieu qui elle, s'en sort pas trop mal. Quant à la couche biscuits à la cuillère ou génoise, pas de quoi fouetter un chat. 

 

Le gâteau magique pour moi, c'est plutôt comme un gâteau raté avec une pâte trop liquide qui se sépare à la cuisson et que l'on essayé de transformer, comme pour la tarte tatin en un monument de la pâtisserie française.

 

Je prends le pari : dans 10 ans, plus personne ne parlera de gâteau magique.

 

Ce qui n'énerve le plus dans cette histoire, c'est que le gâteau magique ressemble étrangement à un gâteau très ancien originaire du sud-ouest de la France, appelé Millas ou Millasson. Chaque famille avait sa recette et on le préparait avec un mélange de farine de blé et de farine de maïs. Celle-ci étant plus dense, la pâte avait tendance à tomber au fond du moule.

 

C'est à se demander si les américains ne se sont pas inspirés de cette recette en rebâtissant la gâteau « magic cake » qui nous avons bêtement repris sans savoir que c'est un vieux gâteau français !

 

Et si l'on mettait plutôt en valeur notre patrimoine en remettant au goût du jour des gâteaux anciens ?

Vidéo suggérée