• Connexion
  • Inscription
Quelle est l’huile la plus saine à utiliser pour la cuisson ?

 


En cuisine, il existe des dizaines d’huiles différentes. À tel point que faire un choix pour cuisiner devient très compliqué. Voici comment choisir l’huile la plus saine à utiliser au moment de la cuisson. 

Voir la suite de cet article plus basQuelle est l’huile la plus saine à utiliser pour la cuisson ?
Vidéo suggérée Quels sont les produits de saison en juillet ? Video 1 sur 2

© Adobe stock 

Pour cuisiner, deux options : le beurre ou l’huile. Le premier est idéal pour parfumer un plat. Il convient pour cuire les légumes à la poêle ou pour colorer un morceau de viande. La seconde est souvent riche en vitamine, elle sert aussi bien pour la cuisson des aliments que pour assaisonner une salade. Le régime méditerranéen, excellent pour la santé, en recommande d’ailleurs l’utilisation. Mais parmi toutes celles qui existent, laquelle choisir pour cuire ses aliments ?

Quels sont les bienfaits des différentes huiles ?

Chaque huile, quelle que soit sa provenance, contient des graisses et des calories. Mais leurs effets sur la santé peuvent être très différents. Ainsi, l’huile d’olive, selon une étude menée par l’université de Harvard, à Boston, permettrait de réduire de 15 % le risque de maladie cardiaque. Ces bienfaits sont attribués à ses acides gras monoinsaturés qui contiennent vitamines et minéraux. Ainsi, il est tout à fait possible de remplacer son carré de beurre par un trait d’huile d’olive. Cette dernière permettrait également de prévenir le risque de diabète de type 2, de développer des maladies neurodégénératives, mais aussi de soulager les symptômes d’anxiété et de dépression. Cette huile est particulièrement bénéfique lorsqu’elle n’est pas cuite, mais le reste même après la cuisson.

Côté cuisine, l’huile de coco est souvent mal vue par les professionnels de santé. En effet, consommée en trop grande quantité, cette huile augmenterait le risque de maladies cardiaques. Et contrairement à ce que l’on pense, aucune étude ne prouve les bienfaits pour la santé de cette huile. De plus, elle risquerait d’augmenter le taux de mauvais cholestérol. Mieux vaut donc l’éviter pour cuisiner et la garder pour les soins cosmétiques.

L’huile d’avocat est encore peu connue. Pourtant, elle est riche en composés phytochimiques et en acide oléique et peut être une excellente alternative à l’huile d’olive. Leurs profils sont en effet assez similaires. Certaines études indiquent que cette huile permettrait de réduire le risque de crise cardiaque, d’AVC, de diabète et de résistance à l’insuline. Certains chercheurs affirment cependant que la qualité de l’huile peut varier en fonction de la manière dont elle est extraite de l’avocat. Côté cuisson, l’huile d’avocat possède un point de fumée élevé. Cela signifie qu’elle ne se dégrade pas lorsqu’elle est chauffée à une température élevée.

Enfin, l’huile de canola est de plus en plus populaire. Elle contient peu de graisses saturées et pourrait réduire le cholestérol et le risque de développer un diabète de type 2. Cette huile est souvent perçue comme un complément bénéfique à un régime alimentaire équilibré. Côté cuisson, cette huile peut être chauffée jusqu’à 242°C, sans dégager de fumée. Cela la rend parfaite pour les sautés et les fritures.

Huile de coco, d’olive, de canola : que choisir pour cuisiner ?

À part l’huile de coco, toutes les huiles semblent avoir certains bienfaits pour la santé. D’après les scientifiques, le but n’est pas d’ajouter toutes ces huiles à notre régime alimentaire pour en cumuler les bienfaits. L’idée est de trouver le bon équilibre entre graisses saturées et acides gras insaturés et de choisir l’huile que vous préférez. Cela peut se jouer au niveau du goût, de l’odeur. Il est aussi possible de varier d’un jour à l’autre !

Dans le même univers