• Connexion
  • Inscription
Ce vigneron achète 2 vins bas de gamme au supermarché et change juste l’étiquette : il obtient 2 médailles d’or à un concours

Peut-on véritablement se fier aux mentions de distinction à des concours présentes sur certaines bouteilles de vin ? Un vigneron a donné un exemple édifiant.

Voir la suite de cet article plus basCe vigneron achète 2 vins bas de gamme au supermarché et change juste l’étiquette : il obtient 2 médailles d’or à un concours
Vidéo suggérée Quels sont les produits de saison en juin ? Video 1 sur 2

Adobe Stock

 Dans l'univers souvent élitiste de la viticulture, un viticulteur a récemment décidé de défier les conventions en réalisant une expérience pour le moins insolite. Dans le dernier numéro de Complément d’Enquête diffusé sur France 2, celui-ci s’est prêté au jeu et a souhaité tester la véracité des distinctions distribuées par le célèbre concours international Gilbert & Gaillard. Après s’être rendu dans un supermarché lambda, l’homme a choisi de remplacer l’une de ses cuvées par un Chardonnay du Languedoc et un Corbière à seulement 1,99 euros. “Je pense que ça peut faire le job”, explique-t-il face aux caméras de l’émission Complément d’Enquête

Une décision étonnante

Quelques semaines plus tard, le verdict tombe pour Jean-Baptiste.“J’ai le grand honneur d’avoir obtenu quatre médailles sur quatre vins présentés, 100% de réussite”, annonce-t-il. Une victoire pas vraiment savourée par le vigneron. “Si on considère que la médaille d’or est un prix d’excellence, je ne comprends pas pourquoi 100% de ces vins ont obtenu une médaille d’or”, continue-t-il. Et pour cause… Les deux bouteilles bas de gamme ont raflé les notes de 87/100 et 88/100. Des scores similaires à un vin blanc et un vin rouge mis en bouteille dans son domaine bordelais et vendus entre 10 et 12 euros. “Alors ces médailles, on a le droit de les apposer sur nos bouteilles. Mais dans ce cas-là, on doit payer”, détaille-t-il. Il faut compter 390 euros pour 5000 étiquettes et 31800 euros pour le million. Et pour les vignerons qui hésiteraient encore, le groupe Gilbert & Gaillard promet une augmentation des ventes de plus de 25%. Je pense que leur objectif est de distribuer des médailles d’or. On n’est clairement pas dans un jury qui veut noter de manière objective les vins pour leur attribuer ou non des médailles. Ça veut dire que la médaille n'est pas très crédible, souligne le professionnel.

Un problème déjà mis en lumière

Un fait déjà mis en lumière il y a de cela quelques mois par nos confrères belges. En effet, en mai 2023, des journalistes de l’émission On n’est pas des pigeons avaient également tenté l’expérience en troquant l’étiquette d’un vin à 2 euros contre celle d’un Château Colombier. Tout comme le viticulteur français, ceux-ci avaient reçu une médaille d’or et les éloges du prestigieux concours.

Dans le même univers