• Connexion
  • Inscription
Les producteurs de vin voient rouge, les Français n'achètent que du blanc

La vieille habitude de trinquer serait-elle en danger d'extinction ? Les Français boivent de moins en moins de vins... à quelques exceptions près. 

Les Français achètent de moins en moins de vin rouge. Adobestock

On vous révélait mi-septembre le pays le plus consommateur de vin dans le monde. Contre toute attente, ce n'était pas la France mais les Etats-Unis avec 4,4 milliards de bouteilles de vin écoulées en 2021. Depuis 2013, ils s'imposent comme les plus grands consommateurs de vin au monde. En tête des ventes outre-Atlantique, on retrouve le rosé qui représente tout de même 10% des ventes. Est-ce dû au fait qu'ils ont lu notre article sur le meilleur rosé du commerce ? On ne sait pas. 

 

Ce que l'on sait en revanche, c'est que la consommation Française décline depuis des années, alors que la consommation mondiale est en hausse et avoisine désormais les 236 millions d’hectolitres. D'après les chiffres de l'institut IRI relayés par FranceAgriMer, les ventes de vin sans bulles ont diminué de 6% par rapport à la moyenne de 2018-2020. Les Français boudent-ils le vin ? Pas vraiment. En réalité, les ventes dépendent du type de vin

Les producteurs voient rouge, les Français achètent blanc

Les Français délaissent progressivement leurs bouteilles de vin rouge pour se tourner vers les vins rosés dont les ventes étaient stables en 2021 par rapport à la moyenne établie entre 2016 et 2020. Quant aux vins blancs, ils renversent cette tendance et voient leurs ventes augmenter de 3% d'après les infos publiées sur le site BFMtv.

 

Certains ont su tirer leur épingle du jeu pour connaître une croissance bien supérieure à celle du vin blanc. C'est le cas des vins effervescents. Leurs ventes s'étaient écroulées à la fermeture des bars et restaurants. Aujourd'hui, elles connaissent une hausse de 8% pour retrouver leur niveau d'avant Covid

 

La qualité avant la quantité

Il n'y a pas que la couleur du vin qui entre en ligne de compte. Désormais, les Français préfèrent la qualité à la quantité. Ils achètent moins de vins mais de meilleure qualité, en acceptant de mettre un peu plus la main au portefeuille. Désormais, on se tourne vers des bouteilles de vin blanc à 5,65 euros le litre en moyenne et des bouteilles de rouge à 4,91 euros le litre, selon BFMtv.

 

Une (relative) bonne nouvelle pour les vignerons  qui, malgré la baisse des volumes, ne subissent pas une perte énorme de chiffre d'affaires. D'après BFMtv, les ventes en valeur n'ont baissé que de 2% par rapport à la moyenne établie entre 2018 et 2020. Ce constat est plutôt rassurant quand on sait que les vignerons ont déjà été sévèrement impactés par les conditions météorologiques de ces derniers mois. Pour rappel, les récoltes de vin étaient en baisse de 30% en 2021 à cause du gel et de l'humidité. 

Vidéo suggérée

Vous regardez : Quels sont les produits de saison en février ? Video 1 sur 2

Dans le même univers