• Connexion
  • Inscription
Plutôt 0 % ou 3 % de matière grasse ? Voici les conseils d’une diététicienne pour bien choisir son fromage blanc

Entre le fromage blanc à 0 % et le fromage blanc classique, au rayon des produits laitiers, le choix s'impose. Mais lequel privilégier ? Existe-t-il une réelle différence entre les deux ? Une diététicienne-nutritionniste nous livre ses conseils.

Voir la suite de cet article plus basPlutôt 0 % ou 3 % de matière grasse ? Voici les conseils d’une diététicienne pour bien choisir son fromage blanc
Vidéo suggérée Quels sont les produits de saison en juillet ? Video 1 sur 2

Adobe Stock

Que vous l'optiez pour le petit-déjeuner, le goûter, ou même en cuisine, le fromage blanc demeure une option intéressante pour la santé. Cependant, faut-il privilégier la version classique ou celle allégée à 0 % de matière grasse ? Ysaline Benakli, diététicienne-nutritionniste, explique pourquoi l'un de ces choix est nettement plus bénéfique pour notre santé.

Quelles différences entre le fromage blanc et le yaourt ?

Bien que ces deux produits semblent similaires en apparence, ils présentent plusieurs différences majeures, la première étant le procédé de fabrication. Le yaourt est un produit laitier fermenté préparé exclusivement avec deux souches de bactéries bien précises : le streptococcus thermophilus et le lactobacillus bulgaricus. Sa dénomination est réglementée ; si un produit est fabriqué avec une autre bactérie (comme le bifidus), il ne pourra pas être qualifié de yaourt, mais plutôt de lait fermenté. De plus, la teneur en bactéries vivantes doit être d'au moins 10 millions par gramme pendant toute la durée de vie du produit, conférant au yaourt des bienfaits particuliers pour la flore intestinale et la digestion.

Le fromage blanc (qui englobe également les petits-suisses, la faisselle et le skyr) est, comme son nom l'indique, un fromage frais non affiné. Il est obtenu par la coagulation du lait grâce aux ferments lactiques ou à la présure. Une fois caillé, le lait est égoutté pour obtenir de la faisselle ou battu pour donner un fromage lisse. Avec une moyenne de 8 g de protéines pour une portion de 100 g, il constitue une source intéressante de protéines. Compte tenu de ces deux propriétés distinctes, il est recommandé de varier la consommation de ces produits laitiers.

Le fromage blanc à 0 % n'est pas la meilleure option

Bien que le fromage blanc à 0 % soit effectivement moins calorique, il ne s'avère pas être le choix le plus judicieux d'un point de vue nutritionnel. Selon Ysaline Benakli, diététicienne nutritionniste, expliquant dans une vidéo sur son compte Instagram, les fromages blancs à 0 % ne sont pas recommandés, car c'est dans la matière grasse que l'on trouve la vitamine D, jouant un rôle essentiel dans la bonne santé de nos os et de nos muscles. Cette vitamine est étroitement liée au calcium, car c'est elle qui permet son absorption par l'intestin. "Donc, en retirant la matière grasse, on diminue l'assimilation du calcium et de la vitamine D !" conclut la diététicienne. Dans la formule du fromage blanc classique, la quantité de matière grasse est de seulement 3 g pour une portion de 100 g, ce qui reste vraiment minime.

Dans le même univers