Logo de la boutique de 750gPanier
Mon compte
  • Inscription

Rice Cooker (cuiseur à riz), j’achète ou pas ?

Le Rice Cooker ou cuiseur à riz est un appareil que l’on retrouve dans toutes les cuisines des personnes dont le riz fait partie intégrante du repas quotidien. Il est présent également dans bon nombre de restaurants asiatiques en France.

 

Comment fonctionne le Rice Cooker ?

 

C’est un appareil assez basique composé d’une cuve chauffante, d’un bol en métal, d’un couvercle et c’est tout. Certains modèles ont aussi un panier vapeur qui permet de transformer le Rice Cooker en cuit-vapeur pour 4 personnes maximum.

Le riz cuit par absorption à 100°C.

 

Il suffit de mettre le riz préalablement rincé dans le bol du Rice Cooker, d’ajouter de l’eau (éventuellement un peu de sel mais la plupart des pays d’asie ne le font pas) et d’appuyer sur le bouton “cuisson”.  Le Rice Cooker détecte quand il n’y a plus de liquide et arrête la cuisson tout en enclenchant un maintien au chaud (65°C).

 

L'avantage du Rice Cooker 

 

  • Le riz est inratable et la cuisson se fait sans surveillance

 

  • Vous pouvez préparer le riz à l’avance grâce au maintien au chaud

 

  • La saveur du riz est mieux préservée

 

  • L’appareil est très simple d’utilisation

 

  • Son nettoyage est très facile, il suffit de laver le bol et le couvercle

 

Alors, j’achète ou pas ?

 

C’est un ustensile magique si  vous mangez du riz au moins une fois par semaine car c’est la garantie d’avoir un très bon riz sans surveillance. Il est économique à l’achat et très simple à utiliser et à nettoyer. 

 

Non, si vous mangez très peu de riz, que vous cuisinez en très petites quantités. Le Rice Cooker est idéal à partir de 3 personnes. Si votre cuisine est très petite, une casserole fera très bien l’affaire.

 

Bon à savoir : Il se trouve que le Rice Cooker peut faire cuire beaucoup d’autres choses, notamment tous les aliments qui cuisent par absorption, comme le boulgour, le quinoa ou les lentilles..

 

Voir notre article : Le Rice Cooker, ce n’est pas que pour le riz

 

Vidéo suggérée