• Connexion
  • Inscription
Cette erreur serait la pire à faire si l’on veut manger équilibré d’après cette diététicienne

 


Pain, lentilles, pâtes, riz, céréales du petit déjeuner, pommes de terre… Les féculents ont tendance à être écartés des assiettes… Pourtant, ils sont essentiels si l’on souhaite manger équilibré. Une diététicienne nous explique tout. 

Voir la suite de cet article plus basCette erreur serait la pire à faire si l’on veut manger équilibré d’après cette diététicienne
Vidéo suggérée Quels sont les produits de saison en juin ? Video 1 sur 2

© Adobe stock 

 les féculents ont bien mauvaise réputation. On les accuse de faire grossir ! Ainsi, les personnes qui cherchent à faire attention à leur poids ont tendance à les écarter totalement de leur alimentation. Conséquence : les féculents sont consommés en proportion insuffisante par les Français. Pourtant, ils participent à l’équilibre alimentaire et sont, ainsi, essentiels. 

Les féculents sont le carburant de l’organisme

À ce sujet, la diététicienne et nutritionniste Pauline Pied, indique sur son compte Instagram qu’éviter les féculents revient à “conduire une voiture sans carburant - c’est tout simplement pas viable… Et non la réserve ne suffit pas à faire le trajet et ça abîme le moteur”

Ainsi, il faut voir les féculents comme le carburant du corps. Ils permettent de fournir à l’organisme l’énergie dont il a besoin pour fonctionner efficacement tout au long de la journée. De plus, ils contiennent également des fibres, des vitamines B et des minéraux, importants pour le bon fonctionnement du corps. 

Pour les sportifs, les féculents sont essentiels. En effet, les glucides protègent les muscles en fournissant une grande partie de l’énergie nécessaire. “En zappant les féculents, tu risques non seulement de priver ton corps de ces nutriments essentiels, mais aussi de jouer avec ta santé mentale. La frustration et la culpabilité qui viennent avec la restriction peuvent mener à des comportements alimentaires désordonnés” indique la spécialiste. 

Mieux vaut arrêter de diaboliser les féculents. Intégrez-les dans une alimentation équilibrée, en choisissant des céréales complètes, des légumineuses, etc.

Comment composer une assiette équilibrée ?

Pour composer une assiette équilibrée, les experts de la nutrition recommandent de répartir vos aliments comme ceci : 

  • La moitié de l’assiette doit se composer de légumes : cuit, cru, tout dépend de la saison et de vos capacités digestives ; 

  • Un quart de l’assiette doit contenir une source de protéines, animales ou végétales. Ce peut être de la viande, des œufs, des légumineuses… ; 

  • Le dernier quart est réservé aux féculents : riz, semoule, pâtes, pommes de terre… 

 

N’oubliez pas d’y ajouter une source de gras, indispensable au bon fonctionnement des cellules. Il peut s’agir, par exemple, d’une à deux cuillères à soupe d’huile d’olive. Enfin, sachez qu’il est possible d’ajouter des graines, des algues ou des graines germées : cela rend votre plat très intéressant d’un point de vue nutritionnel.

Dans le même univers