• Connexion
  • Inscription
Ail cru ou ail cuit : lequel privilégier pour bénéficier un maximum de ses bienfaits ?

Habituellement, l’ail se jette dans un filet d’huile sur une poêle chaude. C’est bien souvent l’une des premières étapes d’une bonne recette. Pourtant, il semblerait qu’il soit préférable de consommer l’ail cru plutôt que cuit afin de bénéficier au maximum des bienfaits de la petite plante. On vous explique tout.

Voir la suite de cet article plus basAil cru ou ail cuit : lequel privilégier pour bénéficier un maximum de ses bienfaits ?
Vidéo suggérée Quels sont les produits de saison en juillet ? Video 1 sur 2

© Adobe stock 

L’ail est un excellent allié santé. En plus de donner une saveur bien particulière à vos plats, il possède une puissante action antiseptique due à ses acides phénoliques. Il prend également soin de l’appareil digestif et respiratoire. Grâce à la présence d’allicine, l’ail permet aussi de protéger le système cardiovasculaire. Il freinerait également le développement de l’arthrose et aurait des effets antidiabétiques, anti-obésité et anti-allergique. Bref : aucune raison de se priver ! Mais pour profiter de tous ses bienfaits, il est important de savoir comment consommer l’ail.

Les enzymes de l’ail, sensibles à la chaleur

Pour profiter de tous les bienfaits offerts par une gousse d’ail, l’idéal serait de la consommer crue. En effet, la cuisson risque d’altérer les enzymes essentiels à la formation de l’allicine, et d’ainsi réduire les bénéfices de la petite plante.

Pour profiter pleinement de toutes ses propriétés, il est recommandé de consommer l’ail cru, finement émincé, dans les salades ou certaines sauces froides. Si vous tenez toutefois à le cuire, il est recommandé de jeter l’ail dans votre préparation quinze à vingt minutes avant la fin de cuisson.

Comment bien digérer l’ail ?

Pour bien digérer l’ail, il est essentiel de connaître certaines astuces. La première est de toujours retirer le germe de la gousse. Bien qu’il soit comestible, ce petit germe au centre de votre gousse contient une quantité importante de soufre. Cet élément est généralement peu apprécié des personnes souffrant de problèmes de digestion. Pour l'ôter, il suffit de couper la gousse dans le sens de la longueur. Utilisez ensuite un couteau pour retirer le filament vert au milieu.

Second point important : les quantités consommées. Pour bien digérer l’ail, il est recommandé de ne pas en abuser. Dans l’idéal, il est préférable d’en consommer quatre à huit grammes par jour (environ deux gousses). Si vous utilisez de l’ail séché, contentez-vous d’un gramme par jour. En effet, ce dernier est concentré en nutriments du fait du processus de déshydratation.

Dans le même univers