• Connexion
  • Inscription
Est-ce vraiment bon pour la santé de manger de l’ail tous les jours ?

L’ail ajoute une saveur bien particulière à nos plats. Et grâce à ses composés soufrés, notamment l’allicine, ce petit légume de la famille des alliacées permettrait de prendre grand soin de notre santé. Explications.

Voir la suite de cet article plus basEst-ce vraiment bon pour la santé de manger de l’ail tous les jours ?
Vidéo suggérée Quels sont les produits de saison en juillet ? Video 1 sur 2

© Adobe stock 

Pour les amoureux d’ail : sachez qu’il est possible d’en manger tous les jours. La quantité va, en effet, dépendre de vos préférences culinaires et de la manière de consommer ce légume de la famille des alliacées. Si vous êtes sujet aux désagréments gastro-intestinaux, commencez par consommer de petites quantités. De plus, sachez que l’ail est un allergène assez courant, beaucoup de personnes ne parviennent pas à le digérer correctement. Votre consommation varie donc en fonction de votre tolérance. Si vous n’avez pas de problèmes, il est tout à fait possible de consommer deux à trois gousses par jour.

L’ail : un légume excellent pour la santé

En plus de donner un goût si particulier aux plats, l’ail est excellent pour la santé. En effet, les petites gousses sont riches en phosphore, en sélénium, en fer, en cuivre et en vitamine C. Consommé en grande quantité, l’ail protège le système cardiovasculaire. “Plusieurs études scientifiques suggèrent qu’il diminue le taux de cholestérol et de triglycérides sanguins, deux facteurs de risque importants d’infarctus du myocarde” indique Hafid Halhol, médecin nutritionniste, interrogé par Le Parisien. L’ail permettrait également de freiner le développement de l’arthrose et de certains cancers. Le petit légume aurait également des effets antidiabétiques, anti-obésité et anti-allergique. Aucune raison de s’en priver, donc. D’autant que plus vous en mangerez, plus vous en tirerez de nombreux bénéfices.

L’ail fait également partie des aliments reconnus comme protecteurs contre le cancer. “Une méta analyse portant sur 18 études épidémiologiques démontre en effet que les grands consommateurs d’ail présentent 30 % moins de risque de cancer colorectal et environ 50 % moins de risque de cancer de l’estomac que les personnes qui ne mangent pas d’ail” précise le spécialiste.

Comment consommer l’ail ?

Pour profiter de tous ces bienfaits, il est recommandé de consommer au moins dix-huit grammes d’ail par semaine, l’équivalent de six gousses. Il est préférable de le consommer cru ou très peu cuit, l’enzyme permettant ces bienfaits santé se dégrade à la chaleur. Ajoutez l’ail à vos plats une vingtaine de minutes avant la fin de la cuisson. Pour éviter la mauvaise haleine, consommer du citron, du café, de la menthe, du persil ou de la cannelle après votre repas. Bon appétit !

Dans le même univers