• Connexion
  • Inscription
Apprenez à façonner des sushis maison

Vous aimez les sushis ? On vous apprend comment en façonner de délicieux chez vous, et en très peu de temps ! Aller simple pour Tokyo garanti.

La base : le riz à sushi

Technique des sushis Adobe Stock

Tout maître sushi qui se respecte vous le dira, le plus important quand on fait des sushis, c’est le riz. Il ne doit pas prendre le dessus sur le poisson, que ce soit gustativement ou quantitativement. Trop de riz et vous vous retrouvez avec quelque chose de pâteux, assez désagréable en bouche, pas assez de riz et votre sushi ne se tient plus. Au niveau du goût, tout est question de dosage. Si votre riz est trop vinaigré, vous ne sentirez plus les saveurs du poisson.

 

A l’inverse, s’il ne l’est pas assez, votre riz risque de ne pas bien coller, vous vous retrouverez avec une boulette de riz nature qui n’aura pas un grand intérêt pour vos papilles. Pas de panique, on vous donne le bon dosage et la meilleure façon de cuire votre riz, pour des sushis de compèt’.

 

Pour 4 personnes : 

 

  • 300 g de riz à sushi
  • 40 cl d’eau
  • 7 cl de vinaigre de riz
  • 30 g de sucre
  • 1 pincée de sel

 

  1. Commencez par laver le riz plusieurs fois sous l’eau froide. Plongez ensuite le riz dans une casserole avec 40 cl d’eau.
  2. Faites cuire à feu vif. Quand l’eau arrive à ébullition, laissez frémir 15 à 20 minutes à couvert sans remuer puis coupez le feu.
  3. Mélangez ensuite le riz avec une cuillère plate pour ne pas casser les grains et laissez reposer 5 minutes de plus à couvert.
  4. Faites chauffer le vinaigre, le sucre et le sel à feu doux pour diluer le sucre. Laissez ensuite la préparation refroidir.
  5. Incorporez le mélange de vinaigre, sucre et sel au riz lorsque ce dernier est encore chaud. Quand vous incorporez le mélange au riz, utilisez un éventail ou quelque chose de similaire pour refroidir le riz et enlever l’humidité, votre riz sera moins collant.

La garniture : le poisson

Sushi Adobe Stock

Alors là, vous avez du choix. Autant pour le riz, on vous conseille fortement de suivre nos conseils à la lettre, autant pour le poisson, vous avez un peu plus de liberté. Hormis les classiques thon, saumon et daurade, vous pouvez façonner des sushis au maquereau, à la seiche, à la crevette, au poulpe, à l’anguille… Tout est possible ou presque, c’est à vous de choisir en fonction de vos goûts.

 

Pour les sushis, comme pour les sashimis, tout va se jouer au niveau de la découpe. Si vous coupez votre poisson trop finement, le riz prendra le dessus, et inversement si vous coupez un morceau très épais de poisson.

 

L’idéal pour le sushi, c’est de couper une tranche de poisson de 1 cm d’épaisseur, en taillant le morceau en une seule fois afin de ne pas abîmer la chair du poisson. Pour cela, choisissez un couteau avec une longue lame, comme un couteau à sashimi ou un filet de sole. Débutez la découpe avec la partie coupante du couteau la plus proche du manche puis faites glisser la lame pour couper de façon nette le poisson.

 

La découpe doit être homogène, sans abîmer la chair avec plusieurs coups de couteau, d’où l’utilisation de ce type de lame. Il ne vous reste plus qu’à déposer le poisson sur une petite boulette de riz. Le poisson doit recouvrir intégralement le riz, et quasiment le faire disparaître. Vos sushis sont prêts à être servis.

Bonus : quelques règles à respecter

Trempage de sushi Adobe Stock

Sachez que manger des sushis, c’est tout un art, qui nécessite de connaître quelques règles avant de les déguster. On va commencer par la sauce. Sachez que les sushis se dégustent exclusivement avec de la sauce soja salée, la sauce soja sucrée n’étant pas une invention japonaise. On vous déconseille fortement de tremper votre riz dans la sauce, la sauce étant réservée uniquement à la tranche de poisson. Si vous avez l’habitude de tremper le riz de sauce soja, inversez juste le sens, vous verrez que les saveurs sont décuplées. Pour les amateurs de wasabi, au lieu de diluer la pâte dans la sauce soja, mettez un petit morceau au-dessus du poisson et dégustez ainsi, de façon plus traditionnelle.

 

Dernier conseil, si vous aimez le gingembre servi avec les sushis, ne vous en servez pas comme topping par-dessus vos sushis. Le gingembre sert uniquement à vous rincer la bouche entre différents types de poissons, afin de mieux savourer les saveurs de chacun. Ces 3 conseils vous éviteront de vexer le maître sushi (vous ?) qui pensera que ses sushis ne sont pas à votre goût. Maintenant à la maison, vous faites comme bon vous semble, au moins vous connaissez désormais la manière traditionnelle de manger des sushis.

Vidéo suggérée

Dans le même univers